Vendredi 22 novembre 2019 | Dernière mise à jour 11:41

Suisse Enfants placés: la commission publie ses résultats

La commission doit publier d'ici à septembre un rapport de synthèse contenant des recommandations à l’intention du Conseil fédéral.

La diffusion des résultats de la commission commencera avec un volume de portraits.
Vidéo: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Commission indépendante d’experts (CIE) Internements administratifs rend public dès ce printemps le résultat de son travail de mémoire. Dix publications, une exposition itinérante et du matériel pédagogique ont notamment pour but la réhabilitation durable des victimes.

Mandatée par le Conseil fédéral, la commission d'experts, présidée par l'ancien conseiller d'État zurichois Markus Notter, commence la diffusion de ses résultats avec un volume de portraits. Ce premier tome d’une série de dix publications est consacré aux personnes qui ont fait l’objet d’un internement administratif.

Les expériences concrètes vécues par une soixantaine d'entre elles illustrent la nature de ces mesures coercitives et les répercussions dramatiques qu’elles ont eues sur leur vie. En ce sens, ce premier volume de portraits renvoie aux autres publications scientifiques où la perspective des personnes concernées occupe toujours une place importante.

La commission les diffusera d'ici à septembre prochain. À cette date, elle publiera enfin un rapport de synthèse contenant des recommandations à l’intention du Conseil fédéral.

Exposition itinérante

L'autre support permettant à la commission de rendre publics ses travaux et de sensibiliser le grand public aux internements administratifs et aux destins des personnes concernées est une exposition itinérante. À chaque halte à partir de ce lundi à Berne et jusqu'au 3 juin, le pavillon d’exposition sera installé sur une place centrale durant une semaine.

Des projections de films, des conférences et des discussions thématiques, ainsi que des visites guidées d’anciens établissements seront organisées parallèlement à l'exposition. Le matériel présenté dans le pavillon change en fonction des spécificités régionales, précise la commission. En Suisse romande, elle s'arrêtera à Bienne, Genève, Lausanne et Fribourg.

Dans les écoles

Un des moyens choisis par la commission pour réhabiliter durablement les victimes de placements forcés est l'enseignement. Ainsi la Haute École pédagogique de Berne a développé plusieurs dossiers didactiques, en collaboration avec la CIE. Ce matériel pédagogique offre aux enseignants, de l’école primaire au gymnase, la possibilité de traiter la thématique de l’internement administratif avec leurs élèves.

Jusqu'en 1981, des mesures coercitives ont été ordonnées en Suisse. Des milliers d'enfants et d'adolescents ont été placés dans des foyers ou ont dû travailler dans des fermes. Beaucoup d'entre eux ont été maltraités et abusés sexuellement. Des personnes ont également été stérilisées de force pour des essais médicamenteux ou enfermées sans procès car leur mode de vie ne répondait pas aux attentes des autorités.

Elles peuvent désormais être dédommagées. Près de 9000 requêtes d'indemnisation d'anciens enfants placés sont parvenues à la Confédération. (ats/nxp)

Créé: 11.03.2019, 14h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.