Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 20:00

Berneck (SG) Ex-maire condamné pour pornographie enfantine

Le quinquagénaire avait téléchargé des images compromettantes, avant de les diffuser.

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ancien maire de Berneck (SG) a été condamné mercredi en première instance à une peine privative de liberté de 1 an ferme. Il s'est rendu coupable d'avoir téléchargé des images de pornographie enfantine. Sa peine de prison ferme a été repoussée au profit d'une thérapie ambulatoire.

Le juge unique du Tribunal de l'arrondissement du Rheintal à Altstätten a suivi le procureur, qui réclamait un an de prison ferme. Il s'agissait d'une procédure accélérée, l'ancien élu ayant avoué les faits. La durée de la thérapie ambulatoire devra être fixée par les services de probation.

50'000 fr. de frais

Plusieurs infractions de pornographie ainsi que de nombreuses tentatives ont été retenues contre l'homme de 55 ans. Entre 2012 et 2014, il a téléchargé des images de pornographie enfantine sur Internet et les a diffusées. L'ancien maire devra encore s'acquitter des frais liés au procès et à l'enquête qui s'élèvent à 50'000 francs.

Arrêté en mai 2015, il a été placé deux mois en détention préventive, alors qu'il occupait toujours la mairie de Berneck. Il s'est officiellement retiré en juillet 2015, alors que son mandat était échu en mars 2016. (ats/nxp)

Créé: 09.08.2017, 13h11

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.