Samedi 15 décembre 2018 | Dernière mise à jour 10:03

Suisse Feu vert pour les forfaits de ski selon la météo

Deux stations tirent un bilan positif de l'adaptation du prix des forfaits selon le temps qu'il fait. Le système va être définitivement adopté.

Les «forfaits météo» ont rencontré un franc succès.

Les «forfaits météo» ont rencontré un franc succès. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les stations de ski de Pizol (SG) et Belalp (VS) vont définitivement introduire le système des prix des cartes journalières en fonction de la météo. La phase d'étude, conduite ces deux dernières saisons, a tenu ses promesses. D'autres stations se montrent intéressées.

Première européenne

Environ 10'000 forfaits journaliers dépendant de la météo ont été vendus dans les deux stations au cours des deux hivers de test, indique mercredi la Haute école spécialisée de St-Gall (FHSG). La FHSG a conduit cette étude qui représentait une première européenne.

La moitié des «forfaits météo» ont été achetés par des skieurs qui ne seraient pas venus sans le rabais dû au mauvais temps. Cela représente un chiffre d'affaires supplémentaire de 160'000 francs pour les deux stations.

Les autres 5000 amateurs de glisse ont profité d'un rabais alors qu'ils auraient de toute façon acheté un forfait. Leur chiffre d'affaires s'élève à 170'000 francs, moins le montant des rabais de 64'000 francs, soit une baisse de prix moyenne de 27%. Le chiffre d'affaires supplémentaire généré dépasse donc largement le manque à gagner dû au rabais, remarque la FHSG.

Infime partie du chiffre d'affaires

Ces chiffres ne représentent toutefois qu'une infime partie des affaires totales des deux stations. Belalp a enregistré plus de 174'000 entrées lors de la saison 2016/17, rapportant 5,5 millions de francs à la station valaisanne, selon son rapport annuel. Pizol se situe dans le même ordre de grandeur.

Le système de prix en fonction de la météo a été mis au point dans le cadre d'une étude de la FHSG en collaboration avec SRF Meteo - le service météo de la radio-télévision alémanique - et la société de billetterie tipo ticketing. La Commission pour la technologie et l'innovation (CTI) de la Confédération a soutenu le projet à hauteur de 220'000 francs.

A la demande de cette dernière, les remontées mécaniques de Pizol et Belalp n'ont pas été appelées à participer aux coûts du système pendant la phase d'essai. Cette période étant désormais terminée, les stations vont devoir passer à la caisse.

Plus de dix stations intéressées

Selon les contrats passés avec tipo ticketing, les stations prendront en charge les taxes sur les «forfaits météo» qui se montent à 1 franc par billet, a indiqué à l'ats Denis Kellenberger, responsable de la section ski de tipo. Elles devront en outre payer des frais de licence d'un à deux milliers de francs par année.

D'autres remontées mécaniques s'intéressent au système de tarification dynamique en fonction de la météo, a en outre confié M. Kellenberger. Selon lui, plus d'une dizaine de stations de toute la Suisse pourraient offrir ce service dès la saison prochaine. (ats/nxp)

Créé: 23.05.2018, 15h53

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.