Dimanche 24 mars 2019 | Dernière mise à jour 11:16

Suisse Fin de l'enquête visant un ex-ministre rwandais

La justice militaire suisse a cherché à savoir si le membre du gouvernement de transition rwandais en 1994 s'était rendu coupable de crimes de guerre.

La justice militaire suisse a conclu que que rien ne permettait de conclure à un comportement répréhensible de l'ex-ministre rwandais.

La justice militaire suisse a conclu que que rien ne permettait de conclure à un comportement répréhensible de l'ex-ministre rwandais. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La justice militaire suisse a suspendu les enquêtes pénales visant un ex-ministre rwandais domicilié en Suisse, a-t-elle annoncé mercredi. Les autorités rwandaises l'accusaient de crimes de guerre pendant le génocide de 1994.

En 1999, la justice militaire a ouvert une enquête afin d'établir si cet homme, membre du gouvernement de transition rwandais en 1994 et réfugié en Suisse en juin de la même année, s'était rendu coupable de crimes de guerre.

Concluant que rien ne permettait de conclure à un comportement répréhensible, le juge d'instruction a classé l'affaire en 2005, rappelle l'Office de l'auditeur en chef de l'armée dans un communiqué.

Dernière procédure en date

Une nouvelle enquête en complément de preuves a été menée trois ans plus tard, lorsque les autorités de poursuites pénales rwandaises ont déposé une demande d'extradition. Des investigations approfondies, aussi bien sur place que devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) à Arusha (Tanzanie) ont mené à la même conclusion. En conséquence, l'auditeur en chef a décidé de ne donner aussi aucune suite à cette affaire.

Cette procédure est la dernière procédure de la justice militaire suisse fondée sur la Convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre. En Suisse, les procédures pour génocides, crimes contre l'humanité et crimes de guerre relèvent, depuis 2011, de la compétence du Ministère public de la Confédération (MPC). (ats/nxp)

Créé: 16.03.2016, 14h53

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.