Lundi 17 juin 2019 | Dernière mise à jour 15:30

Urnes Genève veut garder la main sur le vote électronique

Le Grand Conseil a adopté mardi soir un projet de loi demandant que la conception, la gestion et l'exploitation du système d'e-voting soit géré par des collectivités publiques.

Photo d'illustration.

Photo d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En novembre, le Conseil d'Etat annonçait la fin de l'exploitation du système de vote électronique CH-Vote en 2020. Cette décision suscitait l'incompréhension, dans la mesure où le canton de Genève, pionnier en la matière, a investi des sommes importantes pour le développement de son système lancé en 2003.

Adopté par 81 oui, contre 5 abstentions et 4 non, le projet de loi du PS demande aussi que le système soit développé en open source, afin de permettre une vérification individuelle et universelle. «Il y a une volonté claire du Parlement pour la reprise des travaux de développement du vote électronique à Genève», a déclaré Pierre Vanek, d'Ensemble à Gauche.

Pas de système privé

Pour la députée PDC Anne Marie von Arx-Vernon, il est inacceptable que la seule alternative existante soit un système développé par une société privée étrangère et exploité par la Poste. «La Confédération doit garantir la sécurité», a-t-elle relevé. Tout en soutenant le texte, les Verts estiment que Genève ne doit pas être seul à financer un système d'e-voting.

«Aujourd'hui, le vote électronique n'est pas un droit pour tous les électeurs. Il n'est autorisé par la Confédération que pour 30% de la population», a rappelé le président du Conseil d'Etat Antonio Hodgers. Et de rappeler que Genève a tenté de convaincre d'autres cantons de participer au financement du développement de son système, en vain. (ats/nxp)

Créé: 14.05.2019, 23h00

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.