Mercredi 13 novembre 2019 | Dernière mise à jour 18:58

Livre Grand Prix suisse de littérature pour Gahse

La plus haute distinction littéraire suisse a été décernée à l'auteure Zsuzsanna Gahse, jeudi.

Née à Budapest en 1946, Zsuzsanna Gahse a fui la Hongrie avec sa famille en 1956.

Née à Budapest en 1946, Zsuzsanna Gahse a fui la Hongrie avec sa famille en 1956. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Zsuzsanna Gahse est la lauréate du Grand Prix suisse de littérature 2019, la plus haute distinction littéraire du pays. Elle est récompensée pour l'originalité d'une oeuvre entre poésie et prose, écrit jeudi l'Office fédéral de la culture (OFC).

Née à Budapest en 1946, Zsuzsanna Gahse a fui la Hongrie avec sa famille en 1956 pour se réfugier à Vienne, puis à Cassel en Allemagne. Son premier roman, «Zero», écrit en allemand, est publié en 1983. Après avoir longtemps vécu à Stuttgart puis à Lucerne, Zsuzsanna Gahse vit à Müllheim (TG) depuis 1998.

Son oeuvre comprend plus de quarante livres et d'innombrables publications, dont certains traduits en français. Le jury a été convaincu par l'attention de l'auteur au langage et aux mots, par son observation fine des phénomènes sociaux mais aussi par la sonorité et les changements de rythme de son écriture ainsi que l'ironie et l'humour pas seulement ludique dont elle est empreinte, exlique l'OFC. Zsuzsanna Gahse reçoit 40'000 francs.

Travail pionnier

Le Prix spécial de médiation, remis tous les deux ans, est attribué conjointement au Centre de traduction littéraire de Lausanne et au Collège de traducteurs Looren, à Wernetshausen (ZH). Ils se partagent la prime de 40'000 francs. L'OFC entend récompenser leur travail pionnier pour la promotion de la traduction littéraire et le rôle essentiel qu'ils jouent pour la médiation littéraire.

Les sept lauréats des «prix suisses de littérature», dotés de 25'000 francs, ont également été désignés. Deux Romands figurent parmi les auteurs primés pour un ouvrage paru en 2018. La Vaudoise José-Flore Tappy est récompensée pour «Tràs-os-Montes» et Elisa Shua Dusapin, écrivaine franco-coréenne vivant en Suisse romande, pour «Les Billes du Packinko».

Les prix seront remis le 14 février à la Bibliothèque nationale à Berne. (ats/nxp)

Créé: 17.01.2019, 12h46

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.