Lundi 16 décembre 2019 | Dernière mise à jour 13:38

Jura Hécatombe de pigeons à Porrentruy: «Le mystère est levé»

Les volatiles ont été victimes d'une maladie virale contagieuse. «Le virus est probablement encore présent chez les oiseaux», alerte un inspecteur de la faune.

Le mystère est levé sur les pigeons retrouvés morts ces derniers jours en ville de Porrentruy (JU). Ceux-là sont bien vivants!

Le mystère est levé sur les pigeons retrouvés morts ces derniers jours en ville de Porrentruy (JU). Ceux-là sont bien vivants! Image: V.Dé

À Genève aussi

La Paramyxovirose est une maladie virale contagieuse qui peut prendre diverses formes et reste relativement courante chez le pigeon de ville. Des situations analogues ont, par exemple, été rencontrées l’hiver dernier à la Chaux-de-Fonds et à Genève en 2011. La vulnérabilité des pigeons augmente lorsque ceux-ci sont stressés, comme c’est parfois le cas avec l’arrivée du froid en hiver.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les pigeons ont-ils été empoisonnés? Cette question, qui s'est déjà posée à La Chaux-de-Fonds (NE), a trouvé une réponse identique à Porrentruy (JU): le responsable de l'hécatombe constatée ces derniers temps dans le chef-lieu ajoulot est une maladie virale contagieuse appelée paramyxovirose.

«Le mystère est levé», annoncent les autorités jeudi matin. Les analyses ont été menées par le laboratoire de l’Université de Zurich sur deux cadavres transmis par l’Office jurassien de l’environnement. «Un empoisonnement volontaire des oiseaux peut ainsi être exclu», assure le vétérinaire cantonal Flavien Beuchat.

«Le virus est probablement encore présent chez les oiseaux», indique l'inspecteur de la faune Amaury Boillat, selon qui «il est donc assez vraisemblable de découvrir encore de nouveaux cadavres dans les semaines à venir». Les autres espèces d’oiseaux sont peu sensibles à cette pathologie.

Signaler un cadavre

«Lorsqu’un cadavre est découvert, il faut le signaler à la Police municipale de Porrentruy», indique l'Office de l'environnement. Même si le virus ne présente pas de danger pour l’homme, le Service de la consommation et des affaires vétérinaires (SCAV) recommande de ne pas toucher les pigeons sans gants de protection.

Il est également rappelé qu’il ne faut pas nourrir la faune sauvage et favoriser ainsi le rassemblement des animaux en accentuant le risque de contamination et de contagion.

Les organisateurs d’une exposition colombophile, prévue ce weekend en Ajoie, ont, d’un commun accord avec le SCAV, décidé de renoncer à exposer leurs pigeons étant donné le risque accru de contagion. Ils vaccineront leurs pigeons afin de pouvoir participer aux expositions hivernales.

V.Dé

Créé: 14.11.2019, 10h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.