Dimanche 18 août 2019 | Dernière mise à jour 14:16

Asile L'ODM justifie les règles en vigueur à Bremgarten

L'Office fédéral des migrations (ODM) a justifié mercredi les règles controversées du centre national pour requérants de Bremgarten (AG).

Les bibliothèques, places communales et églises sont accessibles aux requérants sans restrictions.

Les bibliothèques, places communales et églises sont accessibles aux requérants sans restrictions. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Office fédéral des migrations (ODM) justifie les périmètres d'interdiction contestés en vigueur au centre national pour requérants de Bremgarten (AG). Le directeur de l'ODM Mario Gattiker rappelle que seules les zones autour des écoles et celles réservées aux activités sportives leur sont interdites sans l'accord de la commune.

Les bibliothèques, les places communales et les églises leur sont en revanche pleinement accessibles, précise Mario Gattiker mercredi dans diverses interviews à la presse alémanique. Plusieurs médias ont colporté des erreurs à ce propos en raison d'un mauvais plan de zone attaché à l'accord passé entre l'ODM et la commune de Bremgarten, explique-t-il.

Les restrictions pour les installations scolaires et sportives sont valables de 07h00 à 18h00 en semaine. Mais les requérants peuvent utiliser celles-ci si la commune l'a autorisé au préalable, déclare le directeur de l'ODM.

Avec ces dispositions, le centre tient compte des préoccupations de la population locale. «Nous voulons juste éviter que beaucoup de requérants se rendent en même temps à la piscine», poursuit M.Gattiker.

Droits fondamentaux respectés

L'activité scolaire et récréative de la population doit être prioritaire. «Il faut des règles du jeu afin que la vie quotidienne entre les requérants et les habitants se passe de manière ordonnée et si possible sans conflit». Selon Mario Gattiker, ces règles respectent les droits fondamentaux des personnes.

Aucune sanction n'est prévue si des demandeurs d'asile ne s'y tiennent pas. «Les sanctions ne sont légales qu'en cas de menace de l'ordre et de la sécurité publics. L'utilisation d'aires sportives n'est pas suffisante, tant que la personne s'y comporte correctement», poursuit le directeur de l'ODM. Les requérants du centre seront en tout cas informés sur les restrictions.

Le centre national de Bremgarten a ouvert ses portes en début de semaine. Il offre 150 places et son fonctionnement est prévu pour trois ans. (ats/nxp)

Créé: 07.08.2013, 11h51

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.