Lundi 25 mars 2019 | Dernière mise à jour 15:32

Genève L'association de soutien à Pierre Maudet n'a pas payé d'impôt

Malgré le transit de sommes importantes, la structure de soutien aux campagnes du Conseiller d'Etat n'aurait pas versé d'argent au fisc genevois alors qu'elle ne pouvait être exemptée.

M. Maudet est prévenu pour acceptation d'un avantage par la justice genevoise en lien avec son voyage à Abu Dhabi.

M. Maudet est prévenu pour acceptation d'un avantage par la justice genevoise en lien avec son voyage à Abu Dhabi. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'association de soutien aux campagnes de Pierre Maudet, qui a oeuvré de 2012 à 2018, n'a pas payé d'impôt alors qu'elle ne bénéficiait pas d'exonération. Les charges sociales de plusieurs collaborateurs actifs sur les campagnes n'auraient pas non plus été payées.

«Aucun impôt n'a été payé», ont indiqué à Keystone-ATS plusieurs sources convergentes proches du dossier, confirmant une information publiée par le «Matin Dimanche». Selon les extraits de compte que le journal dominical a pu consulter, des centaines de milliers de francs ont pourtant transité par l'association.

Des dons venant d'individus ou d'entreprises, comme celles des deux amis de Pierre Maudet coprévenus avec lui dans l'affaire de son voyage à Abu Dhabi. Ces noms sont confirmés à Keystone-ATS par l'une des sources qui a eu accès aux comptes. Elle dit aussi que l'autre entité qui a soutenu M. Maudet, le Cercle Fazy-Favon, ne s'est pas non plus acquittée d'un impôt.

Une seconde source mentionne «un amateurisme crasse» et une vieille «tradition» de son parti qui aurait laissé penser à certains que ce type d'association pouvait être exonéré. Elle explique que les charges sociales pour des personnes qui ont été payées pendant des campagnes de Pierre Maudet n'ont pas non plus été versées.

«Exclue» pour l'action d'une personnalité

Citée par le «Matin Dimanche», la porte-parole du Département des finances du Canton de Genève Tatiana Oddo Clerc explique que «si l'association a pour but le soutien de l'action politique d'une personnalité, l'exonération fiscale est exclue faute de cercle ouvert des bénéficiaires». Une évaluation que partagent des spécialistes de la fiscalité contactés par le journal.

M. Maudet s'est lui contenté de dire au journal dominical que la fiscalité de l'association est «en cours d'analyse, comme l'est en parallèle la situation du Cercle Fazy-Favon». De son côté, l'ex-président et trésorier de l'entité n'a pas répondu.

M. Maudet est prévenu pour acceptation d'un avantage par la justice genevoise en lien avec son voyage à Abu Dhabi. Il s'est vu retirer le Département de la sécurité par ses collègues du Conseil d'Etat. (ats/nxp)

Créé: 17.02.2019, 12h52

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.