Mardi 19 février 2019 | Dernière mise à jour 18:18

Suisse L'avocat de Behring reçoit une avance de Berne

L'avocat d'office de Dieter Behring obtient 810'000 francs de la Confédération pour ses honoraires mais le TPF exige que l'ex-financier bâlois devra rembourser 750'000 francs.

Dieter Behring au centre, photographié au printemps 2017.

Dieter Behring au centre, photographié au printemps 2017. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Tribunal pénal fédéral était appelé à se prononcer une nouvelle fois sur les honoraires du défenseur dans une décision publiée jeudi. Il s'agissait cette fois d'évaluer les heures de travail de la stagiaire de l'avocat. Ce dernier réclamait aussi le remboursement de diverses dépenses.

Les juges de Bellinzone ont fixé la rémunération horaire de l'avocat à 270 francs. Pour les trajets, ils ont retenu une indemnité de 200 francs. Enfin, la stagiaire recevra 100 francs de l'heure.

Dieter Behring a été condamné à rembourser 750'000 francs sur ces honoraires avancés par la Confédération sitôt que sa situation financière le lui permettra. Selon la banque de données du Tribunal pénal fédéral, cette décision n'a pas fait l'objet d'un recours jusqu'à présent. (décision SN.2018.19 du 18 décembre 2018) (ats/nxp)

Créé: 17.01.2019, 12h36

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.