Lundi 16 juillet 2018 | Dernière mise à jour 14:13

Bienne L'exposition de Thomas Hirschhorn repoussée en 2019

Applaudie par les tenanciers de bistrot, décriée par les chauffeurs de taxi, la grande installation prévue cet été par le célèbre artiste est reportée.

Entretien avec Thomas Hirschhorn

Votre amour pour Bienne est-il intact?

«Ah oui! Je fais vraiment une différence entre d’un côté l’élan formidable qui nourrit 36 projets de coopération encourageants, inspirants et rassurants, et de l’autre quelques-uns qui expriment leurs problèmes, leurs craintes et leur scepticisme. C’est vrai: je me suis davantage occupé de ceux qui coopèrent plutôt que de ceux qui s’opposent, ce qui pourra être corrigé: je dispose maintenant du temps pour aller à leur rencontre. Ça n’a rien à voir avec Bienne, mais avec le dialogue».

On ne vous déroule pas un tapis rouge à Paris ou à New York?

«Non Ce n’est pas plus facile ailleurs et c’est tant mieux: ce n’est pas le renommée qui doit faciliter les choses: ça doit rester compliqué pour tout le monde. Je suis un artiste qui a toujours lutté pour son travail et qui l’a fait volontiers».

Est-ce à vous de traiter avec les opposants? Giacometti l’aurait-il fait?

«Oui, c’est à moi de le faire! Il n’y a rien de dégradant à lutter pour un projet d’artiste! Alberto Giacometti transportait ses petites figurines dans des boîtes d’allumettes et il allait tout seul monter ses expositions».

Prendrez-vous encore le taxi à Bienne?

«Bien sûr! Je prends toujours le taxi à Paris, la ville où je vis! Je n’ai pas téléchargé l'application Uber! À Bienne, je vais prendre au sérieux leur problème de circulation».

Le débat fait-il déjà exister votre sculpture participative?

«Oui, elle est déjà là, on l’a commencée en 2016! Pas sous la forme d’un objet, mais par des rencontres. C’est pour ça qu’on parle d’une prolongation en 2019. Elle continuera aussi d’exister au-delà de 2019, dans la mémoire collective, sous forme d’expériences partagées».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Récent lauréat du 18e Grand Prix suisse d’art/Prix Meret Oppenheim, décerné par l’Office fédéral de la culture, Thomas Hirschhorn a prévu d’occuper la place de la Gare avec une installation. Mais son projet sera décalé.

Le plasticien bernois avait prévu une vaste installation interactive, du 15 juin au 9 septembre prochains. Six oppositions ayant été maintenues contre son projet, la manifestation a été revue et corrigée.

La «Sculpture Robert-Walser» ne sera ni déplacée sur une place moins fréquentée, ni reportée aux calendes grecques, mais « les confrontations dans l’espace public sont plus complexes que prévu ». Conséquence: la manifestation aura lieu en été 2019.

L’installation doit se nourrir des tensions et des conflits. Les collaborations établies seront «intensifiées». (Le Matin)

Créé: 13.03.2018, 11h19


Sondage

Vos vacances d'été, vous les préférez en juillet ou en août?



Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.