Jeudi 17 janvier 2019 | Dernière mise à jour 07:43

Suisse La CGN rappelle que ses navires sont prioritaires

Les usagers du lac Léman doivent veiller au passage des bateaux, selon la Compagnie générale de navigation.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les nageurs, paddleurs et autres navigateurs sont appelés à davantage de prudence sur les bords du lac Léman. Depuis le début des beaux jours, ils sont trop nombreux à prendre des risques alors que les bateaux de la CGN accostent.

«De nombreuses incivilités, au mépris de la législation en vigueur, imposent presque quotidiennement aux capitaines des manoeuvres d?urgence délicates afin d?éviter des accidents dramatiques et potentiellement mortels», souligne jeudi la CGN dans un communiqué. La Compagnie générale de navigation évoque une situation «alarmante».

Elle ajoute qu'une embarcation Belle Epoque a besoin de 350 mètres pour s'arrêter et qu'elle effectue un virage avec un diamètre de 500 mètres. L'occasion d'également rappeler que les bateaux de la CGN transportant des passagers sont prioritaires sur le lac Léman.

Afin de sensibiliser la population aux risques, la compagnie a réalisé une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux. Elle a envoyé une lettre aux communes concernées et des avis de police sont affichés dans les débarcadères genevois. (ats/nxp)

Créé: 19.07.2018, 12h06

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters