Jeudi 21 novembre 2019 | Dernière mise à jour 12:35

Suisse La Comco s'intéresse à des fournisseurs pharma

La Commission de la concurrence soupçonne des accords sur les prix et de répartition géographique entre des producteurs et des distributeurs de principes actifs.

La Comco enquête sur le principe actif «Scopolaminbutylbromide»

La Comco enquête sur le principe actif «Scopolaminbutylbromide» Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Commission de la concurrence (Comco) a ouvert une enquête le 16 septembre contre plusieurs entreprises, non identifiées, chargées de la production et la distribution de principes pharmaceutiques actifs. Des perquisitions ont été menées auprès de plusieurs sociétés, selon un communiqué paru jeudi.

L'institution soupçonne que des producteurs et des distributeurs du principe actif «Scopolaminbutylbromide» ont conclu des accords sur les prix et de répartition géographique.

«Concrètement, il existe des indices selon lesquels ces entreprises se seraient entendues afin de maintenir à un niveau élevé les prix de vente de ce principe actif et pour se répartir les marchés par région», selon le document.

L'enquête doit examiner s'il existe effectivement des restrictions illicites à la concurrence. Le principe actif en question est utilisé pour les médicaments contre les maux de ventre, les coliques néphrétiques ainsi que les crampes de la vessie. Les producteurs et les distributeurs le revendent aux fabricants de médicaments. (ats/nxp)

Créé: 19.09.2019, 08h40

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.