Mercredi 19 février 2020 | Dernière mise à jour 10:30

Guerre en Syrie La Suisse va accueillir 350 réfugiés syriens

D'ici à mai 2015, 350 réfugiés syriens seront accueillis en Suisse. Un premier groupe de 120 personnes arrivera dès la fin juillet.

Un groupe de 120 réfugiés syriens arrivera en Suisse dès la fin juillet.

Un groupe de 120 réfugiés syriens arrivera en Suisse dès la fin juillet. Image: Reuters

Galerie photo

La Syrie en guerre civile (août 2013 - septembre 2015)

La Syrie en guerre civile (août 2013 - septembre 2015) Accusé par la communauté internationale de s'en prendre à la population civile, Bachar al-Assad se maintient au pouvoir d'une main de fer

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse va accueillir 350 réfugiés syriens d'ici mi-2015 dans le cadre du projet pilote annoncé en septembre dernier, a indiqué vendredi l'Office fédéral des migrations (ODM) lors d'une conférence organisée par le HCR.

Au mois de septembre 2013, la Suisse s'est engagée à réinstaller sur son territoire, dans le cadre d'un projet pilote s'étendant sur trois ans, un contingent de quelque 500 personnes particulièrement vulnérables. A ce jour, 54 sont arrivées, a précisé l'ODM dans un communiqué.

La Suisse accueillera vraisemblablement 350 réfugiés en provenance de Syrie d'ici à la mi-2015. Les 150 autres suivront en 2015. Le prochain groupe, qui comprendra environ 120 personnes, dont 55 femmes et 48 enfants de moins de 14 ans, entrera en Suisse de manière échelonnée dès la fin juillet, a indiqué l'ODM.

Il s'agit de personnes qui ont fui la guerre civile en Syrie et se sont rendues dans les pays voisins, où elles vivent dans des conditions très précaires. Ces personnes, reconnues comme réfugiés par le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), seront hébergées dans un centre d'enregistrement et de procédure de la Confédération durant environ dix jours après leur arrivée en Suisse, puis seront transférées dans leur canton de résidence.

Plus de 34'000 places offertes

Quelque 40 pays ont pris part à la conférence organisée par le HCR vendredi à Genève sur le programme de réinstallation des réfugiés syriens. Trois autres pays que la Suisse, la Belgique, l'Irlande et l'Uruguay ont fait de nouvelles offres, a précisé un porte-parole du HCR Dan McNorton.

Dans le cadre de ce programme de réinstallation humanitaire, le porte-parole a indiqué que les gouvernements ont promis d'accueillir jusqu'ici plus de 34'000 réfugiés syriens. L'Allemagne a offert le plus gros contingent, soit 25'000 places.

Le HCR s'est fixé comme objectifs de réinstaller 30'000 réfugiés syriens vulnérables en 2014, puis 100'000 en 2015 et encore 100'000 en 2016, a affirmé le porte-parole du HCR.

Autres Syriens accueillis par la Suisse

L'ODM rappelle que la Suisse a déjà accueilli deux groupes de réfugiés en provenance de Syrie avant le lancement du projet pilote: en septembre 2012, 36 Syriens de Homs qui avaient fui au Liban, puis, en mars 2013, 37 réfugiés irakiens dont la sécurité était sérieusement menacée en Syrie.

Par ailleurs, la Suisse a, à l'automne 2013, accordé pendant près de trois mois des facilités de visa aux ressortissants syriens ayant des parents en Suisse. Les ambassades suisses des pays voisins de la Syrie ont alors délivré plus de 3700 visas à ce titre et 2947 bénéficiaires sont déjà entrés en Suisse., a indiqué l'ODM.

Si 2171 d'entre eux y ont déposé une demande d'asile, les autres ont généralement été admis à titre provisoire. En raison de la guerre civile, aucun Syrien n'est actuellement renvoyé dans son pays. A noter également que la Suisse a, depuis l'éclatement du conflit, investi 85 millions de francs au titre de l'aide sur place, selon le communiqué de l'ODM.

Appel lancé à Simonetta Sommaruga

Simultanément, à Berne, la Commission fédérale pour les questions de migrations a demandé vendredi à la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga d'accueillir davantage de réfugiés. La guerre en Syrie a fait plus de neuf millions de déplacés, dont 2,8 millions de réfugiés, selon l'ONU, et plus de 51 millions de personnes ont été déplacées par des conflits dans le monde, un nombre sans précédent depuis la Seconde Guerre mondiale, fait valoir la commission.

La commission fédérale affirme que la Suisse doit accueillir en priorité des familles monoparentales en difficulté ou des personnes avec de graves problèmes médicaux et ainsi «lancer un signal fort». (ats/nxp)

Créé: 27.06.2014, 16h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.