Samedi 21 septembre 2019 | Dernière mise à jour 21:18

Justice La Suisse veut que Ségalat purge sa peine en France

Berne a adressé une demande officielle à la France afin que Laurent Ségalat exécute sa peine. Il a été condamné à 14 ans de prison en Suisse.

Laurent Ségalat clame toujours son innocence.

Laurent Ségalat clame toujours son innocence. Image: Archives/Keystone

Dossiers

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse souhaite que Laurent Ségalat purge sa peine. Mercredi 7 janvier, l'Office fédéral de la justice a adressé un courrier à Paris demandant une délégation de l'exécution de peine, informe le site de la RTS ce vendredi 9 janvier.

Le généticien a été condamné en octobre dernier à 14 ans de prison pour le meurtre de sa belle-mère à Vaux-sur-Morges. Problème: il réside en France, et ce pays n’extrade pas ses ressortissants.

Fin octobre, le canton de Vaud avait déjà transmis une requête dans ce sens à Berne. Depuis sa condamnation définitive, il figure au fichier suisse des personnes recherchées (RIPOL).

Il clame toujours son innocence

La défense du généticien français a déjà saisi la Cour européenne des droits de l'homme à Strasbourg. Pour mémoire, le 9 janvier 2010, Laurent Ségalat a découvert sa belle-mère agonisante dans sa maison vaudoise.

Il affirme avoir en vain essayé de la sauver et a toujours clamé son innocence dans la mort de la municipale du petit village vaudois. (AEC- nxp)

Créé: 09.01.2015, 13h07

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.