Samedi 11 juillet 2020 | Dernière mise à jour 19:37

Covid-19 La crise accélère en Suisse: chômage à 3,4% en mai

Ce niveau n'avait plus été atteint depuis février 2017. Les jeunes sont les plus atteints.

Le taux de chômage s'est affiché à 3,4% en mai, contre 3,1% le mois précédent en Suisse.

Le taux de chômage s'est affiché à 3,4% en mai, contre 3,1% le mois précédent en Suisse. Image: iStock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après un bond en avril, le taux de chômage a encore légèrement accéléré en Suisse en mai, passant à 3,4% contre 3,3% le mois précédent, a annoncé mardi le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco). Ce niveau n'avait plus été atteint depuis février 2017.

Le taux de chômage non corrigé des variations saisonnières dévoilé par les services du conseiller fédéral Guy Parmelin s'est inscrit dans le bas de la fourchette des prévisions. Les économistes interrogés par AWP tablaient sur une valeur entre 3,4% et 3,8%.

Corrigé des variations saisonnières, le taux de chômage s'est affiché à 3,4% en mai, contre 3,1% le mois précédent. Les économistes avaient anticipé une valeur entre 3,5% et 3,7%.

En chiffres absolus, le nombre de personnes sans emploi inscrites auprès d'un office de placement régional (ORP) a bondi de 53,9% sur un an ou 54'628 personnes à 155'998, a précisé le Seco. Au regard du mois précédent, la progression s'est inscrite à 1,7%, soit 2585 chômeurs supplémentaires.

Jeunes plus touchés

Selon les catégories d'âge, le chômage des jeunes (de 15 à 24 ans) a augmenté de 567 personnes ( 3,3%) à 17'758. Par rapport au même mois de l'année précédente, il a bondi de 7709 personnes ( 76,7%).

Dans la classe d'âge des 50-64 ans, le nombre des chômeurs de 50-64 ans a augmenté de 654 personnes ( 1,6%) à 40'890. En variation annuelle, l'augmentation s'est chiffrée à 11'811 personnes ( 40,6%).

Fin mai, l'ensemble des demandeurs d'emploi inscrits recensait 232'982 personnes, soit 1'786 de plus que 30 jours auparavant et 56'854 ( 32,3%) de plus qu'en mai 2019.

Le Seco a également apporté des précisions sur le chômage partiel en mars, premier mois touché par la crise sanitaire. Sur le mois sous revue, les réductions de l'horaire de travail ont touché 782'436 personnes, soit 778'388 de plus que le mois précédent.

Le nombre d'entreprises ayant eu recours à de telles mesures a augmenté de 97'205 unités, passant à 97'432. L'année précédente à la même époque, le chômage partiel avait sévi dans 66 firmes, touchant 706 personnes. (ats/Le Matin)

Créé: 09.06.2020, 07h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.