Lundi 30 mars 2020 | Dernière mise à jour 16:21

Viol à Emmen Le Ministère public promet une récompense

Toute personne qui renseignera le Ministère public lucernois sur l'affaire du viol d'Emmen recevra une somme d'argent.

La jeune femme a été agressée alors qu'elle faisait du vélo le long de la Reuss, à Emmen. Son agresseur l'a violée dans une forêt. (4 août 2015)

La jeune femme a été agressée alors qu'elle faisait du vélo le long de la Reuss, à Emmen. Son agresseur l'a violée dans une forêt. (4 août 2015) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Ministère public lucernois promet une récompense à toute personne qui fournira des informations sur l'homme qui a violé et rendu tétraplégique une femme de 26 ans le 21 juillet à Emmen (LU). La victime n'a toujours pas pu être interrogée.

La jeune femme a été agressée alors qu'elle faisait du vélo le long de la Reuss, à Emmen. Son agresseur l'a violée dans une forêt. Elle a été transférée au Centre suisse des paraplégiques (CSP), à Nottwil (LU), a indiqué jeudi 6 août le Ministère public.

Selon les médecins, la jeune femme est paralysée. Elle n'a pas encore pu être interrogée par les enquêteurs et l'agresseur court toujours. C'est pourquoi la police s'adresse directement à la population et sollicite son aide. Il s'agit d'une agression grave qui exige des méthodes d'enquête particulières, a indiqué un porte-parole de la police. Une douzaine d'enquêteurs sont sur l'affaire.

Catalogue de questions

Concrètement, le Ministère public a publié un catalogue de questions. Toute personne fournissant des informations permettant l'arrestation de l'agresseur pourrait recevoir une récompense allant jusqu'à 10'000 francs.

Les enquêteurs désirent notamment savoir si d'autres femmes ont été agressées ou violées près de la Reuss à Emmen. Ils cherchent aussi d'éventuels promeneurs qui auraient vu quelque chose de particulier le mardi soir 21 juillet dans la zone où le viol s'est produit.

Dans le but d'identifier l'agresseur, la police demande aussi à la population si elle connaît quelqu'un qui aurait un comportement inhabituel et inexplicable depuis l'annonce du viol et de l'agression dans les médias.

La police a aussi ouvert une hotline pour récolter d'éventuels témoignages (041 248 81 17 ou fahndungshinweis@lu.ch). (ats/nxp)

Créé: 06.08.2015, 17h44

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.