Lundi 17 juin 2019 | Dernière mise à jour 14:35

Spiritualité Le dalaï-lama en visite à Bâle

Il faut apprendre aux enfants des valeurs éthiques et morales et non religieuses. Le dalaï-lama, en visite à Bâle, a donné son approche d'un monde pacifique.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le guide spirituel des Tibétains était l'hôte ce samedi 7 février de la communauté tibétaine de Suisse et du Liechtenstein (TGSL).

Les guerres au nom de la religion ne sont pas acceptables, a-t-il déclaré aux médias, à l'issue d'une cérémonie religieuse à la St-Jakobshalle. Quelque 7600 personnes s'étaient inscrites. Tous les billets d'entrée ont été vendus en peu de temps. Le Conseil d'Etat de Bâle-Ville l'a de son côté invité pour un repas de midi informel.

Le lauréat du prix Nobel de la paix de 1989 est en visite à Bâle pour la deuxième fois. Depuis 2011, il s'est en revanche complètement retiré de la politique, a-t-il expliqué. Il se consacre depuis aux questions philosophiques et religieuses.

Le dalaï-lama a expliqué deux textes fondamentaux du bouddhisme tibétain. «La tolérance et le respect sont centraux», a-t-il rappelé.

Concernant les crises actuelles, il estime que les enfants manquent de compassion. Il faut les sensibiliser davantage. Selon le dalaï-lama, il faudrait enseigner l'éthique et la morale aux enfants dès la 8e année, mais pas sous forme de cours de religion.

Deux manifestations

Le guide spirituel s'est déjà rendu plusieurs fois en Suisse. Outre sa visite à Bâle en 2001, il s'est notamment rendu à Lausanne en 2009 et en 2013, ainsi qu'à Fribourg et Berne. Pour protester contre sa présence à Bâle, un rassemblement a été organisé samedi et dimanche devant la St-Jakobshalle.

Selon la police, ils étaient plus de 500 personnes. Les manifestants accusent le dalaï-lama d'imposer l'interdiction de la pratique du culte de Dorje Shugden, déité bouddhiste répandue.

Environ 300 fidèles au dalaï lama étaient eux réunis pour une contre-manifestation. Tout s'est passé de manière pacifique, selon la police.

La communauté tibétaine de Suisse et du Liechtenstein compte 6500 membres. Fondée en 1973, elle est la plus grande du genre en Europe.

(ats/nxp)

Créé: 07.02.2015, 16h10

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.