Samedi 28 mars 2020 | Dernière mise à jour 16:26

Téléphonie Le moratoire sur la 5G est maintenu à Genève

Mercredi, le Conseil d'Etat genevois a décidé de ne pas libéraliser l'installation d'antennes 5G.

Où se trouvent les antennes 5G?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'installation de nouvelles antennes de 5G sur le territoire du canton de Genève est gelé jusqu'à nouvel ordre. Le gouvernement genevois a décidé, mercredi, de prolonger le moratoire qui avait été instauré en avril et qu'il avait confirmé en octobre.

La porte-parole du département du territoire Pauline de Salis a confirmé l'information révélée par 20 Minutes. Le Conseil d'Etat voulait prendre position, dans un premier temps, après avoir pris connaissance du rapport de l'Office fédéral de l'environnement sur les risques et les besoins liés à l'évolution de la téléphonie.

Pas de claires recommandations

Ce document, publié jeudi dernier, ne donne cependant pas de recommandations claires. Le gouvernement genevois a donc choisi d'attendre l'avis du Conseil fédéral à propos de ce rapport avant de décider du sort qu'il faut réserver aux demandes d'installation de nouvelles antennes 5G.

La réponse de Berne est attendue début 2020, selon Pauline de Salis. Le gel des autorisations relatives à la mise en place de nouvelles antennes 5G ne concerne pas l'adaptation du matériel déjà existant à la 5G. (ats/nxp)

Créé: 04.12.2019, 15h49

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.