Dimanche 20 août 2017 | Dernière mise à jour 20:36

Suisse Le nombre d'étrangers en hausse en 2015

Entre janvier et juin, la Suisse a accueilli 72'308 étrangers au premier semestre, soit 2,2% de plus que lors de la même période en 2014.

Image d'illustration

Image d'illustration Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'immigration a augmenté de 2,2% au cours du premier semestre de 2015. Entre janvier et juin, la Suisse a accueilli 72'308 étrangers. Au total, 1,97 million de personnes sans passeport à croix blanche vivent sur sol helvétique pour un peu plus de 8 millions d'habitants.

La majorité des immigrés proviennent de l'Union européenne (UE) et des pays de l'Association européenne de libre-échange (AELE). Les ressortissants d'Etats tiers représentent une part de 31,7%, a indiqué jeudi le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) dans un communiqué.

Dans le détail, 15% d'entre eux sont d'origine italienne et allemande. Un peu plus de 13% sont issus du Portugal. Viennent ensuite la France (6%), le Kosovo (5,5%) et l'Espagne (4,1%).

Travail, famille et études

Pour les pays limitrophes, l'immigration vers la Suisse est en progression. Il en va de même pour le Kosovo ( 6994 résidents permanents) alors que la Serbie enregistre une baisse sensible (-5903 étrangers). «Le fait qu'un grand nombre de Serbes prennent actuellement la nationalité kosovare explique cette situation», souligne Céline Kohlprath, porte-parole du SEM.

Le principal motif des immigrés pour s'installer sur sol helvétique reste le travail. Il est suivi du regroupement familial et de la formation.

Entre janvier et juin, près de 76'100 ressortissants de l'UE et de l'AELE sont venus en Suisse pour y travailler. Ce chiffre qui inclut les autorisations de séjour de courte durée est stable par rapport au premier semestre de 2014.

Plus de 21'000 étrangers ont fait valoir le droit au regroupement familial. Environ 20% d'entre eux ont rejoint un ou une titulaire du passeport à croix blanche.

Au premier semestre de 2015, 3245 personnes ont été naturalisées, soit une légère augmentation de 1,5% par rapport à la même période de 2014. Les Allemands, les Italiens et les Portugais sont ceux qui ont fait le plus fréquemment le pas de devenir suisse.

Désamour allemand

Entre janvier et juin, 33'646 personnes dont une majorité d'étrangers surtout des Allemands ont quitté le pays. L'émigration est en hausse de 8,3% sur un an. Un chiffre à relativiser: «La Suisse a déjà connu de telles fluctuations par le passé», précise Céline Kohlprath.

Plus de 7000 Allemands sont partis au cours de ces derniers mois. «En Allemagne, beaucoup de postes de travail ont été créés, ce qui facilite leur retour au pays», explique le Professeur Jan-Egbert Sturm du Centre de recherches conjoncturelles de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (KOF).

L'abandon du taux plancher a mis l'économie helvétique sous pression. Mais pour le professeur, il est encore trop tôt pour dire s'il a eu un effet sur la décision des personnes de revenir en Allemagne.

Le fait que les individus originaires d'Allemagne se sentent moins les bienvenus sur sol helvétique joue peut-être un rôle, selon l'économiste. L'acceptation de l'initiative contre l'immigration de masse a contribué à ce sentiment.

Le solde migratoire, soit la différence entre entrées et sorties, était de 35'152 personnes. C'est 5,4% de moins qu'en 2014. ( /ats/nxp)

Créé: 23.07.2015, 13h15


Sondage

Les conditions inhumaines de récolte de certains produits influencent-elles votre consommation?




Publicité

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters