Jeudi 27 juin 2019 | Dernière mise à jour 04:06

Bienne (BE) Le siège de Swatch sera un totem

Le «boa» de la marque horlogère a mis six ans pour se déployer sur un site industriel partagé avec Omega.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un communiqué publié ce vendredi par les autorités biennoises annonce la dernière phase des travaux planifiés en 2012: la construction du siège de la marque Swatch par l’architecte japonais Shigeru Ban sera bientôt achevée.

Ce que la Ville prévoit, c’est le réaménagement de la rue Nicolas-G.-Hayek, un tronçon emprunté par la circulation publique et privée, situé désormais sous la gueule du boa qui mord le nouvel immeuble Swatch. Les travaux qui débuteront la semaine prochaine entre un giratoire et un pont sur la Suze. Ce secteur sera fermé dès lundi jusqu’à la mi-octobre.

Feu Nicolas G. Hayek avait exprimé la volonté d'une place ouverte au public. Il s’agit pour les autorités de faire cohabiter les mouvements pédestres et motorisés: «La rue Nicolas-G.-Hayek sera intégrée visuellement à l’aire Omega/Swatch et mise en valeur du point de vue de l’organisation de la circulation», promettent les autorités. Une zone 30 km/h avec des îlots centraux sera créée pour permettre aux piétons de traverser la route sur toute sa longueur et la chaussée sera surélevée.

Les travaux menés sous la direction de Hayek Engineering ont pris du retard, mais le boa tient ses promesses: le siège de Swatch sera un totem. Il sera à Swatch mais aussi à Omega ce que le Rolex Learning Center est depuis 2010 à l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL). Un campus construit par un autre bureau japonais, Sanna, fondé par Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa.

À Bienne, trois nouveaux édifices ont été érigés «selon les normes les plus modernes en matière d’écologie et d’efficience énergétique». En 2007, Shigeru Ban avait déjà réalisé pour Swatch Group le Nicolas Hayek Center et son «Jardin Grimpant» à Tokyo. Protégés par le patrimoine en tant que témoins de l’ère industrielle, les anciens édifices Omega ont été conservés. Un nouveau bâtiment légèrement surélevé sur pilotis abritera divers services des deux marques, d’autres unités de Swatch Group ainsi que les musées Swatch, Omega et Swatchmobile, voiture pionnière de la pile à combustible.

Les arbres existants ont été conservés et complétés par de nouvelles plantations. Un chemin de rive est actuellement aménagé en bordure de la parcelle, le long de la Suze, dans le prolongement d’une nouvelle aire de détente: l’île du Moulin. Avec sa charpente entrecroisée en bois, le boa de Swatch sera reliée au bâtiment central par sa propre toiture qui enjambera la rue Nicolas-G.-Hayek. L’espace aménagé entre les deux constructions deviendra un lieu public de rencontre, la «Hayek Plaza». (Le Matin)

Créé: 17.08.2018, 19h27


Sondage

La vague de chaleur à 40° qui s'annonce cette semaine sur la Suisse vous inquiète-t-elle?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.