Lundi 17 juin 2019 | Dernière mise à jour 14:35

Valais Les CFF installent une nouvelle technologie ferroviaire

La révolution numérique s'étend à présent au secteur ferroviaire. Les CFF installent les 27 et 28 octobre prochains une nouvelle technologie de signal pour ses trains.

 Les CFF installent les 27 et 28 octobre prochains une nouvelle technologie de signal pour leurs trains.

Les CFF installent les 27 et 28 octobre prochains une nouvelle technologie de signal pour leurs trains. Image: Peter Klaunzer/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En Suisse, une nouvelle technologie européenne remplace progressivement les signaux traditionnels le long des voies CFF. En Valais, son installation entraînera une interruption du trafic ferroviaire dans la nuit du 27 au 28 octobre entre Martigny et Loèche.

Baptisée ETCS Level 2, la nouvelle technologie remplace les signaux lumineux situés le long des voies par une signalisation affichée sur un écran dans la cabine de conduite du train. «C'est un peu comme si tous les feux et les signaux de circulation ne se trouvaient plus sur la route mais sur le tableau de bord de votre voiture», a illustré jeudi devant la presse Jean-Philippe Schmidt, porte-parole des CFF.

La technologie fonctionne via le réseau de téléphonie mobile dédié au chemin de fer. Le but à long terme est d'harmoniser et de parvenir à un seul système compatible partout en Europe.

7% des lignes

En Suisse, la ligne Mattstetten-Rothrist a été la première à recevoir la technologie ETCS Level 2 au début des années 2000. Ont suivi les tunnels de base du Lötschberg et du Gothard, les lignes Lausanne-Villeneuve et Giubiasco-Bellinzone.

A l'heure actuelle, quelque 214 kilomètres, soit 7% des lignes, sont équipées de ce nouveau système, a indiqué Arnold Trümpi des CFF. Le coût total pour le tronçon valaisan s'élève à 60 millions de francs.

L'un des avantages du système est la surveillance continue de la vitesse et de la localisation des trains, poursuit Arnold Trümpi. La vitesse peut être automatiquement réduite en cas de nécessité.

Trente minutes de plus

Le passage à la nouvelle technologie est prévu dans la nuit du 27 au 28 octobre. Le trafic sera interrompu entre Martigny et Loèche de 21h à 9h. Une vingtaine de bus prendront le relais entre Martigny et Loèche.

Il faudra compter trente minutes de temps de parcours supplémentaire. Les trains venant ou allant en Italie seront détournés par Berne.

Le projet est complexe et représente un véritable «défi logistique». A elle seule, la mise en service mobilisera plus de 120 personnes, a précisé Thibaut Jechoux des CFF. Les conducteurs de train ont reçu une formation spéciale pour maîtriser la nouvelle technologie. Cette dernière n'entraînera pas de suppression de postes. (ats/nxp)

Créé: 25.10.2018, 14h45

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.