Mercredi 24 octobre 2018 | Dernière mise à jour 01:51

Energie Les CFF vendront de l'électricité à un groupe norvégien

Les Chemins de fer suisses ont conclu un contrat avec le groupe énergétique Statkraft. Ils lui livreront entre 2017 et 2032 un sixième du courant provenant d'une centrale valaisanne actuellement en construction.

Les CFF vont vendre du courant au groupe suédois Statkraft.

Les CFF vont vendre du courant au groupe suédois Statkraft. Image: Keystone

Google Map

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Dès 2017, avec la mise en service de la centrale de Nant de Drance, le «surplus» de 150 mégawatts, soit l'électricité consommée par 25 locomotives (Re 460) démarrant en même temps, sera cédé à Statkraft.

L'ensemble du courant produit par la centrale de pompage-turbinage ne sera utilisée par les CFF qu'à partir de 2032, indiquent mardi les Chemins de fer suisses dans un communiqué.

L'électricité sera vendue à la bourse européenne de l'énergie.

Commerce lucratif

L'entreprise norvégienne paiera les CFF pour avoir le droit de vendre à la bourse le courant de la centrale valaisanne, a expliqué le porte-parole Reto Kormann. Nant de Drance permettra d'emmagasiner l'électricité, pour la libérer ensuite aux heures de pointe, ce qui est très lucratif.

Les CFF ont renoncé à vendre eux-mêmes le courant à la bourse, car ils ne sont pas spécialistes de ces transactions, a poursuivi le porte-parole de CFF.

Statkraft, l'un des plus grands producteurs européens d'énergies renouvelables, est en revanche particulièrement qualifié. Son offre était en outre la plus rentable, a expliqué Reto Kormann.

Statkraft exploite des installations hydrauliques, des éoliennes et des centrales à gaz. Le groupe norvégien emploie quelque 3200 personnes dans plus de vingt pays. (ats/nxp)

Créé: 07.02.2012, 17h16

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.