Mardi 16 octobre 2018 | Dernière mise à jour 17:02

Environnement «Les abeilles meurent dans toute l'Europe, c'est préoccupant»

La mort des insectes est inquiétante, mais ce n'est pas une fatalité, selon le chercheur Jean-Daniel Charrière. Le pire serait que les apiculteurs jettent l'éponge.

Selon Jean-Daniel Charrière,toutes les données récoltées au niveau international tendent à disculper les pesticides.

Selon Jean-Daniel Charrière,toutes les données récoltées au niveau international tendent à disculper les pesticides.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La moitié des abeilles suisses décimées cet hiver... La plus grande hécatombe de mémoire d'apiculteur. De quoi craindre le pire? Non, estime Jean-Daniel Charrière, chercheur à l’Agroscope Liebefeld-Posieux (ALP), qui travaille depuis 2006 au sein d'un groupe de recherches international réunissant une cinquantaine de scientifiques.

Pouvez-vous expliquer la cause de la disparition d'une abeille sur deux cet hiver en Suisse?

Nos recherches montrent que la mort des abeilles est due à l'infestation du varroa, cet acarien qui parasite les colonies. Le climat exceptionnel du printemps 2011 a permis son développement avec plusieurs semaines d'avance. Du coup les traitements faits par les apiculteurs sont souvent venus trop tard. Si on devait connaître dans l’avenir des printemps aussi chauds qu’en 2011, il faudra revoir la stratégie de lutte.

Vous ne mettez pas les pesticides en cause?

Toutes les données récoltées au niveau international tendent à disculper les pesticides. C’est du moins la conclusion des groupes qui travaillent sur le sujet. Cela ne signifie pas qu’il ne faut pas poursuivre les recherches, ni qu'il y a aucun effet. On sait que les pesticides ont un grand effet sur les abeilles solitaires, sauvages, mais il n'est pas prépondérant sur les abeilles mellifères.

Est-ce que les ondes électromagnétiques n'ont pas un impact?

Si elles ont un effet, il ne peut être que marginal. Il y a des problèmes de déperdition de colonies dans des régions où il n’y a quasiment pas de réseau. A l’inverse des colonies se portent bien dans des régions où les rayonnements sont intenses. Ces rayonnements sont souvent mis en relation avec des pertes d'orientation des insectes: cela devrait dont arriver en été, lorsque les abeilles sortent, et pas en hiver, lorsqu'elles sont dans la ruche.

Pourquoi est-ce que le varroa anéantit de plus en plus de colonies d'abeilles, année après année?

Le varroa, qui transporte des virus, profite du fait que tous les apiculteurs ne font pas leurs traitements en même temps, ou avec la même rigueur. L’automne 2011, qui a été très doux, lui a permis de recoloniser certaines ruches qui avaient pourtant été traitées. Des recherches prometteuses sont en cours, avec des agents pathogènes spécialement adaptés pour venir à bout de ce parasite. En attendant, certains apiculteurs doivent améliorer leurs façon de traiter leurs ruches. Ces traitements sont difficiles, pointus et ils doivent être faits avec beaucoup de sérieux, dans toute une région en même temps.

Bref, il n'y a pas lieu de s'alarmer?

Si, des abeilles meurent dans toute l'Europe, ce phénomène a gagné le pourtour méditerranéen et s'étend maintenant en Asie. C'est évidemment préoccupant. Mais j’ai l’impression que comme le problème principal est connu, de même que les solutions, on a de bonnes chances de le maîtriser à l'avenir.

En attendant, les apiculteurs se sentent découragés...

Oui, c'est d'ailleurs le plus gros risque que je vois pour l'avenir: la démotivation des apiculteurs qui en ont assez de perdre leurs colonies. L’abeille mellifère vit grâce à ces personnes qui sont souvent des amateurs et qui font cela par plaisir. Moins d’apiculteurs signifierait moins de colonies et de gros problèmes de pollinisation.

(nxp)

Créé: 22.05.2012, 17h23

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.