Samedi 23 septembre 2017 | Dernière mise à jour 14:47

«Marche pour la vie» Les anti-avortement descendent dans la rue à Zurich

Quelque 1000 personnes ont participé à une manifestation contre l'avortement à Zurich. La troisième «Marche pour la vie» a été perturbée par les huées de contre-manifestants. Un important dispositif policier a été déployé.

Les milieux anti-avortement ont manifesté à Zurich.

Les milieux anti-avortement ont manifesté à Zurich. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Quelque 1000 personnes ont participé à une manifestation contre l'avortement samedi à Zurich. La troisième «Marche pour la vie» a été perturbée par les huées de contre- manifestants qui ont aussi donné maints coups de klaxon. Un important dispositif policier a été déployé.

Répondant à l'appel de treize organisations, les opposants à l'avortement ont marché dans la vieille ville et assisté à une prière oecuménique. Pour les participants, dont plusieurs étaient venus de l'étranger, le droit à la vie est le plus fondamental des droits de l'homme. Durant le défilé, certains portaient des croix blanches ou des cercueils pour enfants.

Suite aux incidents survenus lors de la précédente marche il y a un an à Zurich, les forces de l'ordre s'étaient déployées en nombre. La manifestation s'est déroulée pacifiquement, hormis quelques brèves échauffourées auxquelles la police a immédiatement répliqué en faisant notamment usage de spray au poivre.

Les contre-manifestants se sont essentiellement signalés en perturbant le défilé et la prière oecuménique par un concert de sifflets et de klaxons. «Une interdiction ne réussit pas à éradiquer l'avortement, mais le déplace seulement dans l'illégalité», pouvait- on lire sur un tract.

Initiative populaire

Une initiative populaire a été déposée en juillet 2011 par les milieux anti-avortement. Elle exige que l'interruption volontaire de grossesse (IVG) et la réduction embryonnaire soient radiées des prestations de l'assurance maladie de base. Le Conseil fédéral recommande son rejet.

L'an dernier, 11'079 interruptions de grossesse ont été annoncées en Suisse, dont 4% concernent des femmes résidant à l'étranger. Depuis 2004, le nombre d'avortements reste stable, y compris chez les adolescentes, selon des chiffres de l'Office fédéral de la statistique. (ats/nxp)

Créé: 15.09.2012, 18h03


Sondage

Faut-il subventionner les éleveurs qui laissent pousser les cornes aux vaches?




Publicité

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.