Samedi 14 décembre 2019 | Dernière mise à jour 21:14

Berne Les cambrioleurs ont vidé le bancomat de Prêles par l'arrière

Il a fallu forcer le cadre d'une fenêtre pour entrer dans la banque dimanche matin et se servir dans le distributeur de billets.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'affichette scotchée sur l'écran du bancomat hors service à la banque Raiffeisen de Prêles (BE) est polie: «Nous vous remercions de votre compréhension». Dimanche matin, entre 1h30 et 1h40, des cambrioleurs l'ont été beaucoup moins. Ils ont ouvert cet automate par effraction et ont volé de l'argent liquide, selon le constat de la police bernoise.

Les cambrioleurs sont repartis comme ils sont venus: en voiture. Leur butin, il l'ont amassé en s'introduisant dans le local abritant l'automate.« Ils y ont ouvert par effraction l'appareil et emporté le butin avec eux», a indiqué la police.

Modus operandi

Une coup d’œil sur place révèle le modus operandi: les cambrioleurs ont forcé avec un outil le cadre de la fenêtre d'à coté. À la rue Sous Banbois 2, il n'y a pas de vis-à-vis. Une vidéosurveillance est installée sous l'avant-toit, mais elle n'a pas empêché la fuite des cambrioleurs.

La police cantonale bernoise recherche des témoins. L'attaque de dimanche matin survient trois mois avant le procès à Porrentruy (JU) d'un casseur de bancomats originaire des Balkans.

Butin de 2,7 millions

Entre 2011 et 2016, deux nébuleuses criminelles éventraient des bancomats avec des pinces hydrauliques ou des charges explosives. Selon «Le Quotidien Jurassien», le prévenu renvoyé devant le tribunal pour une trentaine de délits faisait partie de la première équipe.

Ce brigand a participé à l'attaque d'une vingtaine de bancomats et de coffre-forts, à Miécourt, à Boncourt et ailleurs, pour un butin de 2,7 millions et des dégâts dont le montant est évalué à 800 000 francs.

Équipés d'une protection

Au «Quotidien Jurassien», le chef de la police judiciaire jurassienne Bertrand Schnetz a indiqué que les bancomats sont désormais équipés d'une protection contre les explosifs.

Un complice du prévenu impliqué dans des attaques à Boncourt (JU) et aux Verrières (NE) a écopé de quatre ans de prison.

Conséquence de cette activité criminelle: les bancomats sont en voie de disparition le long de la frontière.

VDé

Créé: 02.12.2019, 15h23

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.