Jeudi 5 décembre 2019 | Dernière mise à jour 15:38

Mystère Les coffres suisses vont enfin livrer leur secret sur Kafka

D'après le magazine «Le Point», les archives de l'écrivain tchèque d'origine juive, conservées dans des coffres-forts à Zurich, vont enfin révéler leur contenu.

Franz Kafka est mort de la tuberculose à 41 ans. Une bonne partie de son oeuvre n'a jamais été publiée de son vivant. Son ami Max Brod devait la détruire, mais il n'en fit rien. Finalement une partie a fini dans des coffres d'UBS à Zurich.

Franz Kafka est mort de la tuberculose à 41 ans. Une bonne partie de son oeuvre n'a jamais été publiée de son vivant. Son ami Max Brod devait la détruire, mais il n'en fit rien. Finalement une partie a fini dans des coffres d'UBS à Zurich. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est une longue histoire qui devrait trouver un épilogue ces prochaines semaines... Depuis des dizaines d'années, des coffres-forts à Zurich contiennent des documents relatifs à l'oeuvre de l'écrivain Franz Kafka (1883-1924), d'origine pragoise, de langue allemande et de confession juive.

Ces documents font partie des archives conservées par l'ami de Franz Kafka, Max Brod. Celui-ci devait détruire ses œuvres non publiées à sa mort, mais il ne l'a pas fait, comme chacun le sait.

Max Brod a fui l'Allemagne nazie en 1939 pour rejoindre la Palestine, emportant avec lui les manuscrits de l'écrivain. Il est mort en 1968 et a transmis certains documents de l'héritage Kafka à sa secrétaire, Esther Hoffe. Celle-ci devait les confier à l'Université hébraïque de Jérusalem ou à la Bibliothèque municipale de Tel-Aviv ou encore à une autre institution en Israël. Mais elle ne l'a pas fait. Esther Hoffe et ses deux filles avaient d'autres projets. Elles ont mis à l'abri ces documents dans des coffres-forts à Tel-Aviv et en Suisse.

Manuscrit vendu aux enchères

En 1988, elles ont vendu aux enchères le manuscrit du «Procès» pour 2 millions de dollars. À sa mort, en 2007, Esther a légué les documents restants à ses deux filles, qui ont revendiqué leur droit à disposer de ces archives. Cependant, la Cour suprême d'Israël a estimé que ces documents devaient revenir à la Bibliothèque nationale à même d'assurer la bonne conservation des documents. En 2010 certains coffres ont déjà été ouverts, mais pas tous.

Une oeuvre inédite?

Une partie de ces documents réclamés par Israël a donc été conservée à l'UBS de Zurich. Suite à une récente décision de la justice suisse, qui va dans le sens de la Cour suprême israélienne, le magazine «Le Point» précise aujourd'hui que ces documents seront bientôt sortis des coffres.

Le monde littéraire s'agite.... On devrait enfin découvrir ce qu'ils contiennent, en particulier si l'oeuvre de Kafka réserve encore quelques surprises originales ou s'il s'agit de documents contextuels à son oeuvre. Pour les spécialistes, il serait étonnant toutefois qu'une oeuvre majeure soit restée non publiée depuis si longtemps.

Rappelons qu'une bonne partie des écrits de Franz Kafka n'a été publiée qu'après sa mort, grâce à l'intense activité éditoriale de Max Brod. Ainsi «Le Procès» est paru en 1926, «Le Château» en 1927, «L'Amérique» en 1931, son «Journal intime» en 1937 ou encore «La Muraille de Chine» en 1944. Que restera-t-il en 2019?

Créé: 01.05.2019, 09h59

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.