Lundi 21 octobre 2019 | Dernière mise à jour 22:05

News piquantes Les élus genevois abusent-ils d'Abu?

Des dirigeants qui s'ensablent, des caresses valaisannes ou du plastique dans nos crottes: c'est l'actu décalée du jour.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Rebelotte. Après Pierre Maudet, voilà que c'est Guillaume Barazzone qui est sur la sellette pour un voyage à Abu Dhabi. Le procureur a en effet ouvert une enquête contre le conseiller administratif PDC de la Ville de Genève, qui a réagi en disant vouloir collaborer pleinement avec la justice. Alors qu'il avait déclaré la semaine dernière qu'il avait effectué ce voyage à titre privé, la photo ci-dessous le montre rencontrant des officiels haut placés. Donc oui, il a bien touché un cheikh. Mais qui, comme on peut le constater sur l'image, est en blanc.

Guillaume Barazzone, surpris la main dans celle d'un cheikh. Photo: Governement of Dubai Media Office

Michel Pralong


En novembre, les Valaisans pourront caresser de la viande

A l'enseigne du «mois végane», l'association romande «Pour l'égalité animale»(PEA) annonce que celui de novembre sera sans alimentation à base animale. De Genève à Fribourg, en passant par Lausanne, des manifestations sont prévues où l'on pourra apprendre à faire des pâtisseries «sans œufs, sans lait, ni crème, ni beurre». On pourra manger de «l'houmous de lentilles corail aux tomates et de la crème de graines de tournesol germées» ou «des vromages à base de noix de cajou». Mais le must est en Valais, où sont organisées «des séances de caresses et de câlins aux chèvres, aux poneys, aux cochons et aux chevaux». Pourquoi pas des séances de caresses entre Valaisans ? Entre Valaisans et Vaudois ? Entre chasseurs ? C'est encore un peu la saison de la chasse, non ? A caresser dans le sens du poil évidemment.

Eric Felley


C'est la m... Y a du plastique dans nos cacas

Fléau moderne, les microplastiques (morceaux de moins de 5 mm) se retrouvent partout: dans les océans où ils sont avalés par les crustacés et les poissons, qui sont à leur tour mangés par les oiseaux et mammifères. Logiquement, des scientifiques se sont dits que, l'homme étant au bout de cette chaîne alimentaire (sauf les véganes), on devrait en trouver aussi dans ses selles (le mot qu'emploient pour dire caca ceux qui sont à cheval sur la politesse). Une étude a donc été menée sur huit sujets venant de huit pays. Des microplastiques ont été trouvés chez tous! Les cobayes ayant des modes de vie tellement différents, il est encore impossible de dire d'où viennent ces polluants. A noter qu'aucun sujet n'était suisse. Dommage, car si les types qui chient une pendule chient aussi du plastique, ça nous ferait des Swatch gratuites.

Michel Pralong


Son client est culotté, elle non

Une scène assez hallucinante s'est produite dimanche dernier à Lucerne. Deux passants ont vu à 23 heures à la BaselStrasse, une femme vêtue uniquement d'un soutien-gorge poursuivre un homme. Dans la vidéo qu'ils ont prise et envoyée à «20 Minuten», on la voit en effet courir en criant: «Mon argent, mon argent!» Ayant vu un homme sortir d'un immeuble en se rhabillant avant que n'en surgisse la furie, les témoins ont conclu qu'il devait s'agir d'une prostituée dont le client était parti, une fois son affaire faite, sans payer. Selon eux, elle n'a pas réussi à le rejoindre. La pauvre: non seulement elle a payé de sa personne sans l'être en retour, mais a permis à ces deux témoins et à tous ceux qui ont regardé la vidéo de se rincer l’œil gratos.

«20 Minuten» a reçu et diffusé la vidéo tournée par les deux témoins de la scène.

Michel Pralong


«Titanic», le retour

La réplique fera la même traversée que l'original, sans naufrage prévu, toutefois. Image Blue Star Line/Keystone

Non, il ne s'agit pas d'une suite du film de James Cameron. C'est carrément une réplique quasi parfaite du célèbre navire baptisée «Titanic II», qui devrait naviguer à nouveau. Au programme, refaire le même trajet entre Southampton et New York que son prédécesseur avait entrepris pour son voyage inaugural. Les passagers pourront vivre dans les mêmes conditions que ceux de 1912, avec la clim en plus et, a piori, sans naufrage. Et au cas où, cette fois il y aurait assez de canots de sauvetage. Le milliardaire australien qui finance ce projet vient d'annoncer que la bateau devrait être prêt en 2022. Rien ne presse; s'il attend encore un peu, avec le réchauffement, il ne risque plus de croiser un iceberg.

Michel Pralong


On ne dit pas panier à salade mais quart de police

La question est plutôt: comment font les trois quarts des autres pour y échapper?

Michel Pralong

Créé: 24.10.2018, 17h00

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Paid Post

CallDoc, assuré malin et flexible
Bénéficiez de consultations médicales 24h/24, 7j/7 et faites des économies! Profitez du rabais de prime sur l’assurance-maladie de base. Demandez une offre maintenant.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.