Mardi 11 décembre 2018 | Dernière mise à jour 09:25

Elections fédérales Les partis restent stables à 16 mois du scrutin

Si le scrutin avait eu lieu le week-end dernier, l'UDC aurait récolté 29,2% des voix, le PS 18% et le PLR 16,4%, selon un sondage.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

A seize mois des élections législatives fédérales, l'UDC, le PS, le PLR et les Verts maintiennent plus ou moins leur position, selon un sondage diffusé par plusieurs journaux. Le PDC continue de reculer, alors que les Vert'libéraux, au contraire, progressent.

Si le scrutin avait eu lieu le week-end dernier, l'union démocratique du centre aurait récolté 29,2% des voix, en baisse de 0,2 point par rapport aux élections de 2015, indique vendredi le deuxième sondage Tamedia. Le parti socialiste serait arrivé en deuxième position avec 18% des suffrages (-0,8 point), suivi du parti libéral-radical à 16,4% (inchangé).

L'érosion de l'électorat du parti démocrate-chrétien se poursuit. La formation de centre-droit ne recueille que 10% des voix, en recul de, 1,6 point par rapport à 2015. Le PDC améliore toutefois son score par rapport à la précédente enquête de Tamedia en janvier, lors de laquelle il reculait à 9,1%.

Les Vert'libéraux, eux, enregistrent de nouveaux soutiens et gagnent 1,1 point, à 5,7% des suffrages. Les Verts et le PBD restent stables, avec des parts respectives de 7,2% et 4,7%.

Coûts de la santé

Le sondage a été réalisé en ligne entre le 21 et le 22 juin auprès de 14'851 personnes. La marge d'erreur est de plus ou moins 1,5 point de pourcentage.

L'autre volet du sondage de Tamedia révèle que les coûts de la santé sont devenus le souci numéro un des Suisses. Pour 70% des personnes interrogées, il s'agit du problème le plus urgent à régler. Elles placent la prévoyance vieillesse (57%) en deuxième position et les relations avec l'Union européenne (47%) au troisième rang.

Le PS et le PDC ont lancé leur campagne électorale avec des initiatives populaires sur le système de santé publique. Selon l'enquête Tamedia, les Suisses se prononcent clairement pour un frein aux coûts. Septante et un pour cent d'entre eux soutiennent l'initiative du PDC, qui exige que la Confédération et les cantons prennent des mesures lorsque la hausse des coûts dépasse un certain seuil.

Quant à l'initiative du PS, qui veut plafonner à 10% du revenu disponible le coût des primes d'assurance-maladie, elle recueille 62% de «oui». (ats/nxp)

Créé: 29.06.2018, 06h37

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.