Lundi 10 décembre 2018 | Dernière mise à jour 12:39

Suisse Les premières femmes prêchaient il y a 100 ans

Il y a de cela un siècle étaient nommées à Zürich les premières pasteures de Suisse et même d'Europe. Une série d'événements est organisée pour l’occasion

Rosa Gutknecht (1885-1959) et Elise Pfister (1886-1944), premières pasteures suisses.

Rosa Gutknecht (1885-1959) et Elise Pfister (1886-1944), premières pasteures suisses. Image: Église réformée zurichoise

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Le 27 octobre 1918 ont été nommées les premières pasteures de Suisse à Zurich: Rosa Gutknecht (1885-1959) et Elise Pfister (1886-1944). L'Église réformée zurichoise a même été la première d'Europe à ordonner des femmes. Elle organise une série d'événements pour l'occasion.

Les deux pionnières ont étudié ensemble la théologie à Zurich, obtenant les meilleures notes. Elles sont devenues pasteures en pleine période d'agitation, juste avant la grève générale de 1918, selon l'Église cantonale réformée de Zurich, qui a communiqué lundi. Les droits des femmes faisaient alors partie des revendications.

Une reconnaissance tardive

Mais comme les femmes n'avaient pas le droit de vote, elles ne pouvaient occuper de fonctions publiques et diriger des paroisses. Rosa Gutknecht et Elise Pfister était employées comme assistantes de leurs collègues masculins, avec des salaires inférieurs. Elles tenaient toutefois des offices et remplissaient d'autres fonctions.

La lutte pour davantage de reconnaissance a duré des décennies. Entre 1962 et 1972, la plupart des Eglises protestantes suisses ont accordé l'égalité homme-femme pour l'accès au pastorat. En 2017, un tiers des 1869 pasteurs réformés du pays étaient des femmes, selon l'institut suisse de sociologie pastorale.

(ats/nxp)

Créé: 22.10.2018, 16h44

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.