Mardi 21 novembre 2017 | Dernière mise à jour 16:10

Insolite Les vaches mises au régime light?

Des chercheurs aimeraient nourrir les vaches avec de l’herbe allégée pour réduire les émissions de gaz dues à leurs flatulences. Mais la saveur du fromage en prendrait un coup.

L’impact des ruminants sur l’environnement est un réel problème, qu’un changement dans leur alimentation pourrait réduire en partie.

L’impact des ruminants sur l’environnement est un réel problème, qu’un changement dans leur alimentation pourrait réduire en partie. Image: Greg Brzezinski/E+/Oxford Scientific RM

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L’herbe sera-t-elle, si ce n’est moins verte, moins grasse dans les pâturages suisses, d’ici à quelques années? C’est ce qui pend au museau des vaches, depuis que des chercheurs danois ont annoncé qu’ils étaient en train de développer une herbe allégée pour réduire les flatulences des laitières. Un problème qui prête à sourire. Mais via leurs pets et (surtout) leurs rots, les vaches propulsent du méthane dans l’atmosphère, un gaz particulièrement polluant. Du coup, le Ministère de l’environnement et de l’alimentation du Danemark a alloué un budget de 2,8 millions de francs pour concrétiser le projet.

Une perspective qui n’emballe pas les producteurs de fromages. Car en mettant les ruminants au light, c’est la saveur des produits qui risque d’en prendre un coup. «La composition botanique du fourrage influence évidemment le goût du fromage, à l’instar du gruyère AOP et du gruyère d’alpage AOP qui possèdent des propriétés gustatives différentes», souligne Céline Rochat, porte-parole de Prométerre.

«Avec une herbe allégée, qui serait partout la même, on aurait des produits avec un goût uniforme. Ce serait dommage, d’autant que la Suisse a vraiment une carte à jouer sur la diversité du fromage, confie Andreas Leibundgut, porte-parole de l’Association des artisans fromagers romands. Il est important de faire la balance entre la qualité recherchée et les nuisances…»

Des solutions radicales

Reste que l’impact des ruminantes sur l’environnement est bel et bien un problème. «On parle toujours du CO2, qui est le plus important gaz à effet de serre. Mais le méthane a 15 à 20 fois plus d’effet sur le réchauffement climatique. Et une grande partie de ce méthane est due à la digestion des ruminants, et plus précisément à la fermentation qui se produit dans leur estomac», assure René Longet, expert en développement durable. Et de donner un exemple vrombissant: «L’ensemble des troupeaux de la planète a plus d’impact que l’aviation sur le réchauffement. Par conséquent, si on peut influencer cela, de manière naturelle, grâce à l’alimentation, c’est génial!»

Chercheur à Agroscope, où il travaille sur les effets de l’alimentation sur la digestion des vaches, Yves Arrigo reste prudent sur le bien-fondé du projet danois. «Actuellement, nous mesurons la quantité de méthane produite en fonction de ce que les vaches ingèrent, confie-t-il. En agissant au niveau de la composition des rations, on peut atténuer la fermentation des micro-organismes et donc la production de gaz.» D’autres scientifiques ont imaginé des solutions plus radicales, comme des vaccins agissant sur la digestion des laitières, ou des greffes d’estomac de kangourou, une bestiole qui a la bonne idée de ruminer sans polluer… (Le Matin)

Créé: 19.10.2016, 14h23


Sondage

Initiative "No Billag": savez-vous déjà ce que vous allez voter le 4 mars prochain?




Sondage

Pour vous, les cadeaux de Noël se font...





Publicité


Sondage

Faut-il lever l’interdiction d’adopter faite aux homosexuels?




Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.