Vendredi 14 décembre 2018 | Dernière mise à jour 15:30

Soufflé! On a testé le vol plané à 160 km/h

Le premier simulateur de chute libre indoor du pays ouvrira le 30 mai à Sion. On s’y est envoyé en l’air en avant-première.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

S’envoyer en l’air avec Géraldine Fasnacht est une expérience qui ne s’oubliera pas de sitôt! C’est ce que nous avons fait hier à Sion chez RealFly. Là, un simulateur de chute libre permettra dès le 30 mai à tout un chacun (moyennant 85 fr. les 2 min) de toucher du doigt ce que la wingsuiteuse vaudoise et ses congénères ressentent en vol. A savoir: une sensation de liberté soulignée par une sévère montée d’adrénaline et une bouffée de joie enfantine. Et ce n’est pas un filet de bave escaladant la joue sous l’effet des 160 km/h de vent qui va gâcher notre fête! De toute façon, un infime mouvement de bras ou de jambes et le corps se retourne brusquement. Le vilain filet prend la tangente.

Géraldine Fasnacht nous invite alors à partager un improbable ballet. Bien que cadré de près par un instructeur, on peine. D’autant que la soufflerie perturbe la respiration. Sur ce Josh O’Donoghue, l’un des meilleurs spécialistes mondiaux, entre en scène. Et sans vraiment comprendre, on se retrouve propulsé à 8 m du sol. La seconde d’après on retombe et l’expérience prend fin. «C’est l’équivalent de trois sauts à 4000 m», affirme Vincent Van Laethem, propriétaire des lieux. On croit sur parole cette figure du milieu. Ces instants d’apesanteur nous ont vidés mais surtout soufflés. On reviendra!

(Le Matin)

Créé: 22.05.2014, 08h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.