Vendredi 14 décembre 2018 | Dernière mise à jour 16:35

EPFL Patrick Aebischer honoré par la Ville de Lausanne

Patrick Aebischer est le lauréat du Prix de Lausanne 2012. La municipalité récompense le président de l'EPFL pour avoir positionné son institution parmi les meilleures hautes écoles du monde.

Le président de l'EPFL Patrick Aebischer.

Le président de l'EPFL Patrick Aebischer. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Patrick Aebischer, président de l'EPFL, est le lauréat du Prix de Lausanne 2012. La municipalité distingue une «personnalité charismatique, novatrice et visionnaire qui contribue au rayonnement de Lausanne dans le monde». Ce prix lui sera remis le 28 septembre.

Le Fribourgeois a orienté la stratégie de l'EPFL vers l'international et positionné son institution parmi les meilleures hautes écoles du monde, souligne lundi la ville. Sous sa houlette, l'EPFL est devenue «l'institution académique phare de la Suisse».

Le futur président de l'EPFL s'est formé à Fribourg et à Genève aux arcanes de la médecine et des neurosciences. En 1984, muni d'un aller-simple pour les Etats-Unis, il s'envole pour la prestigieuse Brown University où il travaille comme professeur durant huit ans.

Créateur d'une start-up

De retour en Suisse, il dirige la Division de recherche chirurgicale du CHUV et crée Modex Therapeutics, première start-up biotechnologique suisse financée grâce au capital-risque. En mars 2000, ce chercheur et entrepreneur devient président de l'EPFL.

En 2002, il crée la Faculté des Sciences de la vie, à la frontière de la biologie et de l'ingénierie. Des projets d'une ambition inédite voient le jour sous sa présidence, comme le «Blue Brain Project» qui vise à simuler le fonctionnement du cerveau humain au moyen d'un super-ordinateur, explique la ville dans un communiqué.

Sous son ère, l'EPFL collabore avec Alinghi, l'Hydroptère et Solar Impulse, l'avion solaire initié par Bertrand Piccard. Dernier projet en date, la création avec l'Université de Lausanne d'une chaire en humanités digitales, nouveau champ d'exploration entre sciences humaines et technologies de l'information.

Campus vivant

Patrick Aebischer cherche également à développer un campus universitaire vivant, avec le Learning Center, bibliothèque à l'architecture avant-gardiste, ouverte aux étudiants et au public. Le campus s'est aussi doté d'un Quartier de l'innovation, parc technologique dédié à l'accueil des entreprises et des start-ups. En deux ans d'existence, les 12 bâtiments affichent complet.

Le Prix de Lausanne, institué en 1964, est remis tous les 3 ans. le précédent lauréat était Pierre Keller, alors président de l'Ecole cantonale d'art de Lausanne (ECAL). (ats/nxp)

Créé: 10.09.2012, 15h19

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.