Dimanche 25 août 2019 | Dernière mise à jour 23:20

2e pilier Plus de 5 milliards de capitaux versés en 2018

Avec près de 1000 milliards de capitaux accumulés, le secteur de la prévoyance professionnelle a connu une année 2018 en léger recul. La faute à la baisse du marché des actions.

Le rendement des capitaux accumulés dans le 2e pilier est fortement dépendant des marchés boursiers. Bon an, mal an, les perspectives de rentes pour la prévoyance professionnelle doivent être adaptées. Le taux  minimal actuel fixé par le Conseil fédéral est de 1%.

Le rendement des capitaux accumulés dans le 2e pilier est fortement dépendant des marchés boursiers. Bon an, mal an, les perspectives de rentes pour la prévoyance professionnelle doivent être adaptées. Le taux minimal actuel fixé par le Conseil fédéral est de 1%. Image: istock

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'année dernière, les institutions de prévoyance helvétiques du 2e pilier ont dû piocher dans leurs capitaux pour verser 5,1 milliards de francs aux rentiers de ce pays. Selon la Commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle (CHS PP) ce chiffre est en léger recul, mais demeure «substantiel». La totalité des capitaux de prévoyance accumulés approchent aujourd'hui les 1000 milliards de francs et la bonne fortune de cet argent dépend pour une bonne part de l'évolution des bourses.

Caisse en découvert

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas. La mauvaise performance sur le marché des actions, surtout fin 2018, s’est soldée par un rendement net moyen de -2,8 % alors qu'il était de +7,7 % en 2017. Par conséquent, les taux de couverture affichés des institutions de prévoyance se sont réduits, passant de 112,2 % en moyenne en 2017 à 106,4 % l’an dernier. La proportion des caisses en situation de découvert a nettement augmenté, de 1,2% en 2017 à 13,6 % en 2018.

Des taux bas qui durent

Pour la CHS PP,« le niveau des taux d’intérêt suisses reste très bas et aucun relèvement n’est à prévoir, du moins à court terme». L’avoir de vieillesse obligatoire défini à l’art. 15 LPP devait être rémunéré, en 2018, à un taux d’au moins 1,00 % (comme en 2017). En moyenne, les capitaux de prévoyance des assurés actifs l’ont été à 1,46 % dans les institutions de prévoyance sans garantie étatique et sans solution d’assurance complète (2,09 % en 2017) et à un taux de 1,62 % dans celles avec garantie étatique (2,64 % en 2017).

Créé: 14.05.2019, 12h43

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.