Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 20:00

Canton du Valais Plus de glacier d'Aletsch en 2100 si rien ne change

Une étude de l'EPFZ a révélé jeudi que le glacier d'Aletsch (VS) pourrait disparaître d'ici 2100 si rien n'est fait pour le climat.

Même s'il était possible de figer le réchauffement climatique au niveau actuel, le glacier continuerait à fondre jusqu'à perdre la moitié de son volume actuel d'ici à la fin du siècle.

Même s'il était possible de figer le réchauffement climatique au niveau actuel, le glacier continuerait à fondre jusqu'à perdre la moitié de son volume actuel d'ici à la fin du siècle. Image: archive/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le majestueux glacier d'Aletsch (VS) aura disparu en 2100 si le réchauffement climatique se poursuit de manière effrénée. Dans le meilleur cas de figure, son volume ne représentera que 40% de sa masse actuelle. Une étude de l'EPF Zurich le révèle.

Les chercheurs Guillaume Jouvet et Matthias Huss ont développé un modèle informatique tridimensionnel du plus grand glacier alpin, afin de se rendre compte de son aspect en l'an 2100, a indiqué jeudi l'EPFZ. Les résultats de leur étude ont été publiés dans la revue scientifique «Journal of Glaciology».

Pour simuler sa fonte, ils ont entré différents scénarios régionaux d'évolution climatique dans l'ordinateur: un réchauffement moyen de 1 à 2 degrés, un deuxième de 2 à 4 degrés et un troisième de 4 à 8 degrés, par rapport à la période de référence entre 1960 et 1990 après laquelle le réchauffement climatique s'est fortement accéléré. Ils ont aussi intégré dans leur simulation l'évolution du climat au cours des dix dernières années.

Animation graphique

Sur le site en ligne des chercheurs, une animation graphique montre la fonte du glacier en version accélérée jusqu'à ce que la glace ait quasi entièrement disparu. Seules quelques traînées isolées de glace subsisteraient en effet, selon les chercheurs, si rien n'est entrepris contre le réchauffement climatique.

Si la communauté internationale réussit à mettre en oeuvre l'Accord de Paris sur le climat, et à réduire rapidement et massivement les émissions de CO2, le climat se stabiliserait vers le milieu du siècle. Pour le glacier d'Aletsch, une telle évolution permettrait de sauver 40% de son volume actuel d'ici à 2100, explique Guillaume Jouvet à Keystone-ATS. Elle nécessite cependant un effort important.

Et même s'il était possible de figer le réchauffement climatique au niveau actuel, le glacier continuerait à fondre jusqu'à perdre la moitié de son volume actuel d'ici à la fin du siècle. Les grands glaciers réagissent en effet à retardement à l'évolution climatique. (ats/nxp)

Créé: 12.09.2019, 18h16

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.