Mardi 22 août 2017 | Dernière mise à jour 10:49

Canton de Vaud Premier vol réussi pour l'avion solaire Solarstratos

L’oiseau blanc a profité d’une fenêtre météo inespérée, ce vendredi matin depuis l’aérodrome de Payerne. Émotion.

Laura Juliano


Suivez-nous sur Youtube!

Retrouvez tous les reportages vidéo du «Matin» sur notre chaîne Youtube et sur la chaîne du «Matin du Soir».

Galerie photo

Premier vol pour Solarstratos

Premier vol pour Solarstratos L'avion solaire a profité d'une fenêtre météo inespérée à Payerne.

La stratosphère d’ici 2018

L’objectif de Solarstratos est d’atteindre la stratosphère d’ici 2018. A cette altitude extrême où règne une température de moins 70 degrés et 5% de la pression atmosphérique, Raphaël Domjan pourra observer les étoiles en plein jour et découvrir la courbure de la terre. L’avion SolarStratos volera ainsi à une altitude impossible à atteindre avec un appareil à propulsion classique.

Afin de relever ce défi inédit, Raphaël Domjan, soutenu par le DLR (Agence spatiale allemande), s’est déjà entouré d’une équipe de spécialistes, tels que Thierry Plojoux, co-pilote, Michael Lopez-Alegria, astronaute, Roland Loos entrepreneur et CEO, Calin Gologan, ingénieur et constructeur de l’avion, ainsi que d’autres experts en ingénierie, en météorologie, en informatique et en communication.

Au-delà de cette aventure, Raphaël Domjan et toute son équipe ont pour projet à long terme d’ouvrir une porte sur l’exploitation de la stratosphère à l’énergie solaire, à l’aide de drones solaires stratosphériques.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Majestueux, silencieux, élégant, à 8h pile, le biplace manoeuvré par Damien Hischier, pilote d’essai de Solarstratos, s’éloigne du hangar de l’aéropôle, roule jusqu’au bout de la piste, s’envole et s’éloigne. Quelques minutes plus tard, il est de retour et atterrit tout en légèreté, sous les applaudissements. Nicolas Bideau, venu à vélo, est très ému. Bertrand Piccard présent également pour ce vol historique, a les yeux qui brillent. Cesla Amarelle (PS) est impressionnée.

La couche nuageuse persistante ce matin, au dessus de l’aérodrome militaire, n'a pas empêché le biplace solaire de s’envoler. La preuve que les énergies renouvelables fonctionnent, même quand le soleil n'est pas présent.

Vingt minutes plus tard, Raphaël Domjan pose fièrement devant l’engin, en compagnie du pilote d’essai. L’éco-explorateur a initié la mission SolarStratos en 2014 et poursuit le but de réaliser, dès 2018, le premier vol stratosphérique solaire à plus de 80 000 pieds, soit plus de 24 000 mètres d’altitude.

Il tente de répondre aux questions des journalistes alors qu’une dizaines de FA-18 en plein décollage brisent l’ambiance calme et silencieuse du début de matinée.

Raphaël Domjan: «Après cinq ans de travail, on a réussi à faire voler un avion solaire. C’est incroyable. Maintenant on va effectuer un série de vols d’essais. La prochaine aura lieu à Montréal. Le défi sera de faire voler cet avion à l’étranger.»

Il poursuit: «Puis, nous envisageons de nous attaquer à tous les records d'altitude avec un avion électrique. Et nous vous réservons encore quelques surprises… Par ailleurs, ce projet initie des perspectives intéressantes sur le plan technologique et commercial. A terme, on pourra imaginer effectuer des déplacements entre deux grandes villes, avec des passagers.»

(Le Matin)

Créé: 05.05.2017, 09h57


Sondage

Voiture automatique ou manuelle, Berne propose un seul permis. Est-ce dangereux?




Publicité

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters