Mardi 20 août 2019 | Dernière mise à jour 09:56

Suisse Près de 500 personnes ont soutenu le cirque Knie

En quatre mois, 498 personnes se sont engagées à verser 254'101 francs pour financer le nouveau chapiteau du Knie.

L'objectif de 250'000 francs a été dépassé.

L'objectif de 250'000 francs a été dépassé. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pari réussi pour le Knie: la campagne de financement participatif lancée pour l'achat de son nouveau chapiteau s'est achevée lundi avec succès. La tente sera remplacée cette année à l'occasion du centenaire du cirque. «Un grand merci», a déclaré mardi le directeur du cirque Fredy Knie junior à l'intention des mécènes dans un communiqué. «Cette fidélité nous rend très fiers.»

En l'espace de quatre mois, 498 personnes se sont engagées à verser 254'101 francs, selon le Knie. L'objectif de 250'000 francs a ainsi été dépassé. Les contributions vont de 5 francs à plusieurs milliers. Elles sont de 510 francs en moyenne.

Ces donateurs «font maintenant partie du Cirque Knie». Ils participeront tous à un tirage au sort pour un week-end au cirque avec la famille Knie. Et 104 d'entre eux - ceux qui ont donné au moins 500 francs - verront leur nom immortalisé sur le nouveau chapiteau. Les autres recevront un sac fait d'un morceau du vieux chapiteau ou encore un livre du jubilé de Knie dédicacé.

Tente remplacée tous les huit à dix ans

Le toit de la tente est généralement remplacé tous les huit à dix ans, a précisé à Keystone-ATS la porte-parole Leila Zimmermann. Mais c'est la première fois que le cirque a recours au crowdfunding pour en acquérir une nouvelle. Pourtant, le Knie n'a pas de problème d'argent.

Faut-il dès lors y voir une opération marketing? «C'est aussi une question de la fidélisation de la clientèle», répond Leila Zimmermann.

Et de renvoyer à un précédent communiqué quant aux raisons qui ont poussé le cirque à opter pour ce mode de financement. «Pour notre centenaire, nous ne souhaitons pas que l'on nous offre des fleurs, mais des morceaux symboliques de notre chapiteau», y explique Fredy Knie junior.

Septième génération aux manettes

La société Knie Frères Cirque National Suisse SA est détenue depuis toujours à 100% par la famille Knie. Aujourd'hui, le cirque est aux mains de la septième génération. Il emploie environ 230 collaboratrices et collaborateurs. Ses quartiers d?hiver se trouvent à Rapperswil (SG).

Les humoristes Vincent Kucholl et Vincent Veillon vont participer à la célébration du centenaire du Knie en Suisse romande. La première escale de ce côté-ci de la Sarine est programmée le 20 juin à Delémont. (ats/nxp)

Créé: 08.01.2019, 10h07

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les plus partagés Suisse