Mardi 19 février 2019 | Dernière mise à jour 18:18

Suisse Raymond Clottu renonce à solliciter un nouveau mandat

L'habitant de la Brévine (NE) dit partir sans contentieux avec l'UDC neuchâteloise. Yvan Perrin se présente quant à lui comme candidat au Conseil national.

Le Neuchâtelois a passé six ans au Conseil national

Le Neuchâtelois a passé six ans au Conseil national Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Ce n'est pas une bonne nouvelle», a lâché d'entrée de jeu mardi devant la presse à Couvet (NE) Walter Willener, président de l'UDC neuchâteloise, en évoquant le renoncement de Raymond Clottu. Il a dit regretter la décision de ce dernier, tout en estimant possible de conserver le siège UDC dans le canton de Neuchâtel.

Walter Willener a précisé avoir eu pas moins de 40 contacts avec Raymond Clottu en quelques semaines pour tenter de le convaincre de revenir. Pour mémoire, M. Clottu avait été exclu en avril 2017 de l'UDC neuchâteloise pour ne pas s'être acquitté de ses cotisations - 5000 francs par an - et pour avoir critiqué la direction du parti.

Six ans à Berne

Le conseiller national avait choisi de suspendre le versement de ses cotisations, car il estimait que la situation financière du parti devait être éclaircie. Depuis son exclusion, Raymond Clottu poursuit son mandat de conseiller national comme indépendant au sein du groupe parlementaire UDC.

Raymond Clottu a dit avoir beaucoup réfléchi avant de prendre sa décision. «Le fait de se présenter au côté d'Yvan Perrin n'a joué aucun rôle», a-t-il assuré, invoquant uniquement une question de motivation. «Pour continuer, les choses doivent venir du fond des tripes. Il faut savoir dire stop à un moment donné.»

«Il y a des traces de fatigue, mais pas d'amertume», a ajouté le conseiller national, qui aura siégé six ans à Berne, en succédant en 2013 à Yvan Perrin. Pour rappel, l'élu avait déjà démissionné en janvier 2016 du comité directeur de l'UDC neuchâteloise, jugeant précipité le retour d'Yvan Perrin à la présidence du parti.

Un grand absent

«Il faut aller de l'avant en présentant une liste suffisamment forte pour conserver le siège au Conseil national», a expliqué Walter Willener. Pour le National, l'UDC neuchâteloise dispose de six candidats, dont celle du revenant Yvan Perrin, qui a déjà siégé dans la Chambre basse entre 2003 et 2013 ainsi que de manière éphémère au Conseil d'Etat neuchâtelois (2013-2014).

Yvan Perrin, citoyen de la Côte-aux-Fées, aura été le grand absent de la conférence de presse à Couvet, dans son fief du Val-de-Travers. Alors que tout le monde l'attendait en vue d'une "réconciliation" avec Raymond Clottu, pour partir ensemble au combat, c'est finalement le retour de l'un et le renoncement de l'autre qui ont causé la surprise.

En ce qui concerne le Conseil des Etats, un candidat sera sur les rangs. «Son nom sera divulgué ultérieurement», a indiqué Walter Willener. Il y aura aussi une liste de jeunes, composée de quatre personnes. «Pour l'heure, il manque une candidature féminine», a-t-il précisé. L'assemblée générale du parti désignera officiellement ses candidats le 13 mars.

PME de la région

Au-delà, Raymond Clottu a tiré un bilan de ses années bernoises, où il aura «privilégié l'UDC, le canton de Neuchâtel et surtout la population». Il a siégé au sein de la Commission de sécurité du Conseil national, oeuvrant notamment au maintien de la place d'armes de Colombier (NE).

Agé de 51 ans, Raymond Clottu dit vouloir dorénavant se consacrer à son activité professionnelle et à sa vie privée. Pour la première, il affiche notamment comme ambition de défendre les petites et moyennes entreprises (PME) de la région. (ats/Le Matin)

Créé: 12.02.2019, 11h22

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.