Mercredi 22 novembre 2017 | Dernière mise à jour 22:09

Votations 24 septembre Retraites: Comparis lance son simulateur

Le comparateur en ligne lance un programme de calcul pour savoir les conséquences à l'échelle individuelle de la Prévoyance 2020 soumise au peuple fin septembre.

Le calculateur proposé par Comparis permet de savoir quel AVS l'on touchera à la retraite avec ou sans la prévoyance 2020.

Le calculateur proposé par Comparis permet de savoir quel AVS l'on touchera à la retraite avec ou sans la prévoyance 2020. Image: Keystone

Galerie photo

La prévoyance 2020 expliquée en un clin d'oeil

La prévoyance 2020 expliquée en un clin d'oeil Les Suisses doivent se prononcer le 24 septembre sur la réforme des retraites. Ce qu'on gagne et ce qu'on perd en quelques images.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Il y avait d'abord les chiffres noirs sur blanc de la Confédération. Il y a eu ensuite le calculateur en ligne de l'Union suisse des arts et métiers, l'USAM. Il y a désormais le simulateur de Comparis.ch. Tous permettent de s'y retrouver financièrement sur le sujet de la Prévoyance 2020, la réforme des retraites soumises au peuple le 24 septembre prochain.

Petit dernier, le simulateur de Comparis, qui se veut indépendant, a été élaboré avec le professeur Dr. Lukas Müller de l’Université de Saint-Gall, précise l'entreprise privée dans un communiqué jeudi.

À la différence des exemples de calcul existants sur Internet, le simulateur montre les effets de la réforme de manière plus précise, pour chaque personne individuellement, vante Comparis, qui se veut politiquement neutre sur ce sujet. « Le simulateur permet de calculer les répercussions de la réforme sur une base individuelle», selon Lukas Müller.

Quatre critères à rentrer

Concrètement, il s'agit d'entrer en ligne son sexe, son âge au 31 décembre 2018, son revenu annuel et son régime LPP. Le calculateur se charge ensuite de déterminer ce que l'on va payer en plus d'AVS jusqu'à la retraite et ce que l'on va perdre ou gagner par rapport à la réglementation actuelle jusqu'à l'âge de 85 ans (pour les deux sexes), soit 20 ans au-delà de la retraite.

Ainsi si vous êtes un homme de 50 ans, avec un revenu annuel de 100'000 francs, vous allez payer 11'365 francs d'AVS et de TVA en plus pour toucher à votre retraite 16'800 francs en plus. Vous serez donc avantagé de 5165 francs par rapport à la réglementation actuelle. Si vous êtes une femme de 25 ans, avec un revenu de 39'000 francs, vous allez devoir payer près de 15'000 francs d'AVS et de TVA en plus pour recevoir à votre retraite 7116 francs en moins. En comparaison avec aujourd'hui, vous allez donc perdre 22'083 francs avec la réforme.

Différence dans le régime LPP

A noter que le comparateur ne calcule que les gains et les pertes pour l'AVS. En effet, la réforme ne concerne que la partie obligatoire de la prévoyance professionnelle selon la LPP, c’est-à-dire les salaires compris entre 21'150 francs au minimum et 84'600 francs au maximum. «Les 90% des gens sont soumis à un régime LPP ordinaire, c'est-à-dire que les caisses de pension leur offrent des prestations au-delà du salaire annuel maximal assuré», souligne Lukas Müller. «Cette partie du projet de réforme n’a donc pas d'effet direct sur eux. »

En revanche, la réforme a des conséquences parfois importantes sur les 10% de la population qui sont assurés uniquement dans le cadre du régime obligatoire LPP. «Ce sont essentiellement les bas salaires, comme ceux dans la construction, la gastronomie, etc», précise le professeur. Raison pour laquelle, une catégorie de LPP spéciale a été créée. «Mais tout dépend ensuite de l'employeur, de son salaire, de son contrat, etc», précise Lukas Müller.

Opposants et partisans pas d'accord

Le calculateur en ligne n' a pas manqué de faire réagir les opposants à la réforme sur Facebook. «La page «Touche pas à me retraite»Link l'a ainsi relayé en priant les internautes, féminines surtout, de faire leurs calculs. Partisan du projet, le conseiller national Jean-Christophe Schwaab (PS/VD) s'en est agacé: L'extrême-gauche, d'habitude si prompte à dénoncer tout ce qui serait le début du commencement d'une social-traîtrise, fonde ses analyses sur... comparis, une entreprise financée par les caisses-maladies (..)», souligne-t-il sur sa page.

Pour lui, il faut prendre ce simulateur avec des pincettes: «faire un comparateur fiable de la rente avant et après la réforme est très difficile dès qu'on prend en compte la LPP. En effet, le niveau de la rente et de l'avoir de prévoyance peut dépendre d'une multitude de facteurs, notamment du fait qu'il y ait des prestations surobligatoires ou pas, des possibilités de rachats, etc», critique-t-il.

A noter que le simulateur prend en compte de nombreux critères, comme l'augmentation de 70 francs des nouvelles rentes AVS, le relèvement de 0,15% des cotisations AVS des employés, la modification de la déduction de coordination et du salaire minimum assuré dans la LPP, l'élévation des cotisations / bonifications de vieillesse dans la LPP. l'abaissement du taux de conversion minimal dans la LPP, Le maintien du niveau des prestations pour la génération de transition dans la LPP, et le relèvement ou l'absence de réduction de la TVA à 0,6 point.

(nxp)

Créé: 17.08.2017, 08h57


Sondage

Le vapotage peut-il permettre d’arrêter de fumer?




Publicité

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publicité

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.