Vendredi 19 avril 2019 | Dernière mise à jour 12:08

Bâle-Ville Signes religieux interdits aux employés d'un tribunal

Le TF donne raison au Tribunal de Bâle-Ville qui a interdit le port de symboles religieux à son personnel lors des audiences.

Le recours d'un avocat qui contestait l'interdiction du port de symboles religieux au personnel du Tribunal de Bâle-Ville a été rejeté.

Le recours d'un avocat qui contestait l'interdiction du port de symboles religieux au personnel du Tribunal de Bâle-Ville a été rejeté. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'interdiction du port des symboles religieux, imposée aux employés du Tribunal cantonal de Bâle-Ville en présence des parties, ne viole pas la liberté religieuse. Le Tribunal fédéral (TF) a rejeté le recours d'un avocat contre cette modification du règlement.

En avril 2018, le Conseil judiciaire du canton de Bâle-Ville a décidé de procéder à plusieurs modifications du règlement du personnel des tribunaux. Il a notamment ajouté une disposition prévoyant que les juges, les greffiers et les autres collaborateurs siégeant lors des audiences ne doivent pas porter de symboles religieux extérieurs en présence de tiers. Les stagiaires sont également concernés.

Un avocat bâlois a fait recours contre cet article auprès du Tribunal fédéral et demandé sa suppression. Il a invoqué une violation de la liberté de conscience et de croyance.

Dans un arrêt publié vendredi, le TF estime que l'atteinte à la liberté religieuse n'est pas grave. L'interdiction du port des symboles religieux est limitée dans le temps et s'applique à un contexte précis. Seuls les symboles religieux visibles sont par ailleurs prohibés.

En outre, cette réglementation vise un intérêt public: les parties à une procédure judiciaire ne doivent pas avoir le sentiment d'être confrontées à un parti pris confessionnel. Dans cette mesure, l'interdiction est conforme au but visé et au principe de la proportionnalité, concluent les juges de Mon Repos. (arrêt 2C_546/2018 du 11 mars 2019) (ats/nxp)

Créé: 22.03.2019, 12h01

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters