Mardi 17 septembre 2019 | Dernière mise à jour 01:42

Canton de Berne Taupe turque passée à tabac dans une pizzeria?

Un Kurde a déposé plainte contre des sympatisants du PKK qui l'auraient séquestré et tabassé pour lui faire avouer ses liens présumés avec les services secrets turcs.

L'homme était-il un espion turc (photo d'illustration).

L'homme était-il un espion turc (photo d'illustration). Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'est une histoire étrange que racontent les journaux alémaniques de Tamedia, ainsi que «24 heures» et la «Tribune de Genève» mardi. Celle d'un espion turc présumé qui aurait été passé à tabac dans le sous-sol d'une pizzeria du canton de Berne par des sympathisants du Parti des travailleurs du Kurdistan, le PKK. But: forcer ce pizzaïolo à dévoiler ses activités supposées pour le compte des services secrets turcs.

Les faits se seraient déroulés en mai dernier. L'espion présumé est un Kurde de 37 ans. C'est lui qui affirme avoir été tabassé par ses compatriotes. Selon ses dires, il aurait été enfermé une vingtaine de minutes dans la chambre froide de l'établissement et ses ravisseurs l'auraient menacé de le faire mourir de froid avant de s'acharner sur lui pendant 5 heures en tout. A bout, l'homme aurait fini par avouer. Mais quelques jours plus tard, il se serait fait convoquer au centre culturel kurde de sa région pour répéter ses aveux, devant une caméra cette fois. L'homme a alors décidé de déposer une plainte pénale.

Du côté des tortionnaires présumés, on conteste la version du Kurde. Selon eux, son téléphone portable contiendrait d'ailleurs des messages compromettants. Et dénoncent une vaste opération d'espionnage qui mettrait en danger la communauté kurde.

Selon les journaux, le Ministère public bernois a lancé une enquête. Quatre suspects ont été libérés après avoir été détenus pendant six semaines. Un cinquième est en fuite.

Créé: 20.08.2019, 09h58

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.