Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 14:35

Coronavirus Un actif sur quatre est au chômage partiel en Suisse

La directrice du SECO Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch a déclaré ce samedi que près de 1,3 million de personnes ont vu leur taux d'activité réduit à cause de la pandémie du Covid-19.

Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch a affirmé ce samedi à Berne que l'économie suisse ne sortira pas sans dommage de la crise du coronavirus.

Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch a affirmé ce samedi à Berne que l'économie suisse ne sortira pas sans dommage de la crise du coronavirus.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Près d'un quart des actifs en Suisse, soit 1,3 million de personnes, est au chômage partiel, a déclaré samedi la directrice du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO) Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch. Au Tessin où près de 8000 demandes de chômage partiel sont déposées par semaine, ce taux atteint même 40%, a-t-elle précisé.

Malgré les mesures confirmées mercredi par le Conseil fédéral, dont 60 milliards de francs, la cheffe du Seco a répété que l'économie suisse ne sortira pas sans dommage de cette crise. Pour les autorités, l'important est pour l'heure de permettre d'assurer les salaires des employés et d'éviter les faillites des entreprises.

Tourisme très touché

Illustrant le suivi de la situation au plus près par le SECO, Marie-Gabrielle Ineichen-Fleisch a cité l'exemple de la téléconférence qu'elle a eue mardi dernier avec tout le secteur du tourisme, au sens large, un des plus touchés par la crise. Il est très difficile de dire aujourd'hui comment et quand la reprise se fera, a-t-elle admis.

Quant à la sortie de crise, les autorités la préparent, SECO et Office fédéral de la santé publique (OFSP) étudiant notamment différents scénarios. Tout dépend beaucoup de la suite de l'épidémie. Mais, à l'image du secteur du tourisme, «nous allons maintenir des contacts réguliers, la prochaine fois dans quelques semaines, afin de pouvoir préparer au mieux ce qui sera nécessaire le moment venu», a-t-elle assuré. (ats/nxp)

Créé: 04.04.2020, 15h31

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.