Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 10:55

Justice Un élu UDC ferait vivre l'enfer aux animaux

Déjà condamné en 2013, Roger Schuwey est encore épinglé pour supplice sur animaux.

Le 30 septembre 2014, près de Bellegarde en Gruyère, il a blessé un chamois de deux balles.

Le 30 septembre 2014, près de Bellegarde en Gruyère, il a blessé un chamois de deux balles. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le député UDC fribourgeois Roger Schuwey se retrouve devant la justice à cause de sa façon de pratiquer la chasse: il est épinglé notamment pour supplice sur animaux. Il fait opposition à cette condamnation. Le juge de police de la Gruyère se prononcera le 22 octobre.

Roger Schuwey a écopé de 20 jours-amende à 130 francs avec deux ans de sursis et 800 francs d'amende, pour contravention à la loi sur la chasse et la protection des mammifères, des oiseaux sauvages et de leurs biotopes, en plus du supplice sur animaux.

Le 30 septembre 2014, près de Bellegarde en Gruyère, il a blessé un chamois de deux balles, puis l'a raté au troisième tir. Il a attendu quarante minutes pour l'achever d'une quatrième balle, alors qu'il était dans son champ de vision, selon l'ordonnance pénale du 3 février, relayée mardi par le journal La Gruyère.

Septante minutes d'agonie

Cette quatrième balle n'a pas davantage atteint sa cible. Le chasseur a alors suivi l'animal à pied, l'a saisi par les cornes et l'a achevé avec une arme de poing. Septante minutes se sont écoulées entre la première blessure et la mort du chamois.

Le député n'avait sur lui que quatre balles adaptées à la chasse au chamois. Il n'a pas fait de tir d'essai avec l'arme, qui lui avait été prêtée. Et il n'a pas rempli son carnet de statistiques.

L'homme avait déjà sévi en 2013: trois renards avaient péri sous ses coups de fusil en dehors de la période de chasse. Il les avait abattus depuis une fenêtre de l'hôtel qu'il tient au hameau de La Villette, sur la commune de Bellegarde, à moins de cent mètres des habitations les plus proches.

Renards dans une poubelle

Roger Schuwey s'était débarrassé des goupils dans un sac poubelle, qu'il avait déposé devant le centre de collecte de Broc. Le garde-chasse avait dû achever un des renards qui respirait encore.

Le député avait alors écopé de quinze jours-amende à 120 francs avec deux ans de sursis et d'une amende ferme de mille francs. Si la nouvelle condamnation de cette année devait être confirmée, elle ferait tomber le sursis pour l'affaire précédente.

(ats/nxp)

Créé: 06.10.2015, 18h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.