Mercredi 24 juillet 2019 | Dernière mise à jour 00:21

Amriswil (TG) Un homme armé et retranché s'est rendu

La police est intervenue mercredi matin pour un homme qui menaçait son conjoint, dans le canton de Thurgovie.

La police a dû négocier avec le forcené.

La police a dû négocier avec le forcené. Image: Photo d'archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un homme armé âgé de 34 ans a menacé sa compagne avec un pistolet mercredi matin à Amriswil (TG). La femme a pu s'enfuir et alerter la police. Après s'être retranché chez lui, le trentenaire s'est finalement rendu sans résistance aux policiers arrivés en force.

L'homme de nationalité suisse et sa victime se sont légèrement blessés en se disputant, indique la police thurgovienne. Le suspect a gravement menacé sa compagne vers 4 heures dans son appartement. Celle-ci a pu prendre la fuite et appeler la police.

Une fois alertée, la police s'est rendue sur place avec un important dispositif et a cerné l'immeuble où habite le suspect armé. Ce dernier se retranchait dans son appartement. Peu après 8h30, les négociateurs de la police ont pu convaincre le trentenaire de se rendre. L'homme n'a pas opposé de résistance à son arrestation. Les circonstances exactes du conflit font l'objet d'une enquête pénale.

(ats/nxp)

Créé: 26.06.2019, 10h40

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.