Lundi 18 mars 2019 | Dernière mise à jour 20:56

Mürren (BE) Un speedflyer a perdu la vie

La police cantonale bernoise a été informée jeudi en fin d'après-midi de la disparition d'un speedflyer dans la région de Mürren (BE).

Un homme s'était élancé du lieu-dit «Chlys Schilthoren», dans le canton de Berne.

Un homme s'était élancé du lieu-dit «Chlys Schilthoren», dans le canton de Berne. Image: Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un adepte de speedfly - sorte de parapente qui vole plus vite - a été retrouvé sans vie dans la région de Mürren dans l'Oberland bernois. La disparition de cet Australien de 40 ans, domicilié dans le canton de Berne, avait été signalée jeudi en fin d'après-midi.

Selon les premières informations, l'homme s'était rendu en compagnie d'une autre personne au lieu-dit «Chlys Schilthoren», où il s'est élancé en premier. Il se serait ensuite retrouvé en difficulté et aurait chuté, indiquent vendredi la police cantonale bernoise et le Ministère public régional Oberland.

Dans le cadre de vastes recherches entreprises par un hélicoptère de la Rega, un autre d'Air Glaciers et des membres du Secours alpin suisse, le corps sans vie de l'homme a pu être localisé dans la soirée, précise la police. Une enquête a été ouverte pour clarifier les circonstances et le déroulement de l'accident.

(ats/nxp)

Créé: 15.02.2019, 15h55

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.