Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 10:37

Elections fédérales Une guerre intestine déchire l'UDC aux Grisons

Un encart paru dans la presse grisonne a mis le feu aux poudres. Il accuse le candidat Heinz Brand d'être un profiteur et appelle à voter pour Magdalena Martullo-Blocher.

Magdalena Martullo-Blocher (gauche), candidate au Conseil national, s'entretient avec Heinz Brand (GR/UDC), conseiller national sortant et président cantonal du parti.

Magdalena Martullo-Blocher (gauche), candidate au Conseil national, s'entretient avec Heinz Brand (GR/UDC), conseiller national sortant et président cantonal du parti. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le torchon brûle à l'UDC grisonne, comme le prouve un encart paru dans la presse cantonale. Le conseiller national Heinz Brand y est violemment attaqué. «Protéger la Suisse de profiteurs comme Brand», peut-on y lire.

Ainsi que «Exporter comme Ems-Chemie (à 96%) et pas seulement profiter comme Brand (santésuisse)», rapporte la Südostschweiz. Et l'encart d'appeler à voter pour la liste de Magdalena Martullo-Blocher, fille de Christoph Blocher et directrice d'Ems-Chemie, où elle a succédé à son père.

Santésuisse dans le viseur

Derrière l'encart se trouve un petit groupe de membres de l'UDC grisonne pour qui Heinz Brand n'a pas sa place au sein du parti, alors qu'il est souvent cité comme un possible futur conseiller fédéral en cas de succès aux élections fédérales du 18 octobre. Son poste de président de santésuisse lui attire bon nombre d'inimitiés.

«Il n'est qu'un chasseur de mandats. Que ce soit comme conseiller national ou peut-être comme conseiller fédéral, il est incapable de défendre les valeurs qui sont importantes pour l'UDC», martèle Peter Wolff, membre du groupe. Bref, il lui reproche de faire passer ses intérêts avant ceux de la Suisse. Sa retenue dans le débat sur l'immigration de masse n'a visiblement pas plu dans le canton.

Profil bas des intéressés

Heinz Brand reste serein et ne compte pas réagir. Il fait l'objet d'attaques régulières de certains membres de l'UDC locale. «Si je n'étais préoccupé que par mes intérêts, je ne serais pas président cantonal du parti et je ne m'engagerais pas pour des causes qui servent la communauté.»

Mais qu'en dit sa rivale, Magdalena Martullo-Blocher? Elle n'a pas souhaité réagir, laissant le secrétaire général d'Ems-Chemie, Conrad Gericke, préciser que «Madame Martullo-Blocher n'a rien à voir avec ce genre d'encarts». Son partenaire de liste, Livio Zanolari, s'en distancie également. «Il ne faut pas s'attaquer publiquement entre collègues de parti.»

Créé: 23.09.2015, 10h25

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.