Jeudi 23 mai 2019 | Dernière mise à jour 10:16

Sauver Lavaux III Vaud oppose un contre-projet à l'initiative Weber

Le Conseil d'Etat vaudois estime que le texte de Franz Weber est trop rigide. Il lance donc un contre-projet direct.

Le contre-projet rejoint l'initiative dans sa volonté de renforcer la protection du site.

Le contre-projet rejoint l'initiative dans sa volonté de renforcer la protection du site. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le canton de Vaud oppose un contre-projet direct à l'initiative Weber «Sauver Lavaux III». Le Conseil d'Etat l'a annoncé vendredi devant la presse. Il juge le texte de l'écologiste «trop rigide», mais partage l'objectif de veiller davantage au respect du périmètre couvert en renforçant la protection des zones agricoles et viticoles.

Le contre-projet rejoint l'initiative dans sa volonté de renforcer la protection du site, souligne le communiqué du Conseil d'Etat. En revanche, «il ne fige pas arbitrairement la région en l'état actuel, ne déresponsabilise pas les acteurs locaux (...) et ne condamne pas économiquement le district», affirme l'exécutif vaudois.

Loi sur Lavaux suffisante

La votation devrait se tenir le 9 février ou le 18 mai. Validée en août 2009 avec 16'829 signatures, l'initiative de Franz Weber aurait dû être mise en votation en principe dans un délai de deux ans. Fin mai, la conseillère d'Etat Béatrice Métraux avait annoncé que le Conseil d'Etat voulait encore affiner sa réflexion.

A cette époque, Franz Weber avait répété qu'il était choqué de voir le gouvernement aussi indécis. Le président de la Commission intercantonale de Lavaux (CIL), Maurice Neyroud, avait affirmé: «nous sommes unanimes contre le contre-projet», jugeant que la loi sur Lavaux est largement suffisante avec 80% du territoire inconstructible. (ats/nxp)

Créé: 06.09.2013, 11h51

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.