Dimanche 15 décembre 2019 | Dernière mise à jour 03:49

Suisse Hospitalisations: la cause no 1 reste l'accident

Les hôpitaux du pays ont admis plus d'un million de personnes en 2018, dont 190'000 hospitalisations liées à un accident.

Plus de 100'000 hospitalisations en 2018 résultaient de troubles psychiques ou de troubles du comportement.

Plus de 100'000 hospitalisations en 2018 résultaient de troubles psychiques ou de troubles du comportement. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les blessures provoquées par un accident représentent la cause la plus fréquente d'hospitalisation en Suisse. Les hôpitaux ont admis plus d'un million de personnes en 2018, soit 12% de la population totale, en légère baisse.

L'Office fédéral de la statistique (OFS) a recensé 190'000 hospitalisations après un accident l'an dernier, a-t-il indiqué jeudi dans un communiqué. Venaient ensuite, avec une tendance en légère baisse, les maladies du système ostéo-articulaire comme l'arthrose, les problèmes articulaires et dorsaux (178'000 cas).

Elles ont conduit à plus de 26'500 interventions ayant trait à des endoprothèses de la hanche et à près de 25'500 interventions concernant des endoprothèses du genou. Au troisième rang, on trouvait les maladies du système circulatoire (155'500 cas).

Les troubles affectifs mènent en clinique psychiatrique

Plus de 100'000 hospitalisations résultaient de troubles psychiques ou de troubles du comportement (y compris les cas de démence et de schizophrénie). Les troubles affectifs, notamment les dépressions, formaient le groupe de diagnostics le plus important, avec 30'000 hospitalisations.

Les troubles liés à l'utilisation de substances psycho-actives arrivent en deuxième position, avec 22'000 séjours hospitaliers (par exemple alcool: 15'500; opiacés et cocaïne: 3000; dérivés du cannabis: 850; sédatifs et hypnotiques: 850 également). Les hommes représentent deux tiers de ces cas, alors que les femmes sont majoritaires en ce qui concerne les troubles affectifs.

Un tiers des naissances par césarienne

Près de 86'000 enfants sont venus au monde dans les maternités des hôpitaux et les maisons de naissance, dont un peu moins de 28'000 par césarienne, soit 32,1% (-0,2% par rapport à 2017).

Un cas d'hospitalisation a coûté en moyenne quelque 13'000 francs. Cette valeur est demeurée stable depuis 2015 pour tous les types d'hôpitaux.

En 2018, 1,4 million de cas ont été traités dans les hôpitaux suisses, soit autant qu'en 2017. Et parallèlement, 4,1 millions de patients (2,6%) ont recouru à des prestations ambulatoires.

Personnel hospitalier en hausse

À la fin de l'an dernier, 216'120 personnes travaillaient dans le secteur hospitalier en Suisse, soit 1,8% de plus que l'année précédente. Cette hausse est inférieure à la valeur moyenne des cinq dernières années (2,5%).

Au niveau suisse, le résultat financier 2018 des hôpitaux était équilibré, avec des charges d'exploitation de 30,4 milliards de francs et des produits d'exploitation atteignant 30,5 milliards de francs.

Les charges ont progressé de 1,6% par rapport à 2017, soit moins qu'en moyenne des cinq dernières années (2,8%). Les coûts salariaux représentaient 50% des charges. (ats/nxp)

Créé: 21.11.2019, 12h45

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.