Vendredi 10 juillet 2020 | Dernière mise à jour 17:37

Canton de Vaud Plus d'un actif sur deux issu de la migration

L'entrée en vigueur en 2002 de l'accord de libre circulation des personnes avec l'Union européenne (UE) a fait bondir la main d'œuvre étrangère dans le canton de Vaud.

Le nombre d'actifs de nationalité étrangère a progressé de 61% depuis 2002 dans le canton de Vaud.

Le nombre d'actifs de nationalité étrangère a progressé de 61% depuis 2002 dans le canton de Vaud. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La dynamique démographique vaudoise est due à la forte croissance de la main-d'oeuvre étrangère. Cette tendance est marquée depuis l'entrée en vigueur en 2002 de l'accord de libre circulation des personnes avec l'Union européenne (UE).

L'an dernier, 445'000 personnes résidantes dans le canton de Vaud exerçaient une activité professionnelle ou étaient à la recherche d'un emploi. Cela représente 104'000 personnes de plus (+31%) qu'en 2002, date de la mise en oeuvre de l'accord avec l'UE.

Le nombre d'actifs de nationalité étrangère a progressé de 61% depuis 2002, alors que la population active suisse a augmenté de 18% dans le canton, explique jeudi Statistique Vaud dans son communiqué.

L'an dernier, 54% de la population active vaudoise était issue de la migration, soit 242'000 personnes. Cette part était de 43% en 2003, relève l'office statistique du canton. (ats/nxp)

Créé: 29.08.2019, 13h17

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.