Mardi 18 juin 2019 | Dernière mise à jour 08:19

Berne Adèle Thorens et Ada Marra se lancent: «C'est du 50/50»

Les deux candidates siègent ensemble depuis douze ans au National et visent les Etats en octobre. Leur défi, reprendre le siège d'Olivier Français. Pour Daniel Brélaz, la conjoncture politique est plutôt au vert...

Adèle Thorens, 47 ans, et Ada Marra, 46 ans, ont une ambition commune pour le mois d'octobre, celle de ravir les deux sièges vaudois du Conseil des Etats. Un duo solide pour leur adversaire principal Olivier Français (PLR/VD)

Adèle Thorens, 47 ans, et Ada Marra, 46 ans, ont une ambition commune pour le mois d'octobre, celle de ravir les deux sièges vaudois du Conseil des Etats. Un duo solide pour leur adversaire principal Olivier Français (PLR/VD) Image: Le Matin

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Adèle Thorens (Verts/VD) et Ada Marra (PS/VD) ont deux prénoms qui résonnent ensemble pour mener une campagne en duo. «Ce n'est pas seulement une alliance de circonstances, précise l'écologiste, ou entre deux partis, mais surtout entre deux personnes». Elles sont entrées au Conseil national le même jour, soit le 3 décembre 2007. Depuis, on peut dire que rares sont les votes qui les ont opposées...

Quatre mois pour convaincre

Après trois périodes, elles revendiquent la représentation vaudoise au Conseil des Etats. Leur campagne commence ici, dans la Salle des pas perdus: ««Nous sommes en train de nous organiser, ajoute la socialiste, pour l'instant nous n'entrons pas encore dans les détails, mais seulement dans les grandes lignes de la campagne». Elle n'en diront pas plus, car il reste encore quatre mois à occuper le terrain d'ici le 20 octobre, date du premier tour.

Une formule à poursuivre ?

Le canton de Vaud a déjà été représenté par un tandem rose-vert avec Géraldine Savary et Luc Recordon de 2011 à 2015. Puis Olivier Français (PLR/VD) a ravi la place de l'avocat écologiste. Parviendra-t-il à maintenir son siège ? Son collègue Frédéric Borloz (PLR/VD) le souhaite: «Pour le canton de Vaud, la formule actuelle est conforme à la représentation politique de la population, cela devrait continuer ainsi.» Il reste que l'UDC a décidé de présenter une liste à deux candidats au premier tour (Jacques Nicolet et Michaël Buffat), qui ne laisse pas de place pour ajouter Olivier Français.

Aux premières places

Dans ces conditions les chances d'Adèle Thorens et Ada Marra sont-elles meilleures ? Pour le «pronostiqueur» de la délégation vaudoise, Daniel Brélaz (Verts/VD), tout se jouera au second tour. Bien entendu, les résultats du premier tour seront riches d'enseignements. «Dans la conjoncture politique actuelle, les deux Vaudoises seront aux premières places. Ensuite Olivier Français et les candidats de l'UDC. En 2011, la gauche et les Verts l'ont emporté, Luc Recordon avait 2000 voix de retard sur Géraldine Savary, mais 7000 d'avance sur Isabelle Moret. En 2015, la droite s'est renforcée et la gauche s'est affaiblie de 3,5%, ce qui représente environ 10 000 voix et Luc Recordon n'a pas été réélu pour 3000 voix.»

Quel soutien de l'UDC au PLR?

Pour l'ex-syndic de Lausanne, le premier tour indiquera si la gauche a comblé ses pertes de 2015 et retrouvé ses 10 000 voix. Un autre paramètre important concerne l'attitude de l'UDC. En 2015, son électorat avait apporté un large soutien à Olivier Français. Depuis, le fait d'avoir manqué par deux fois le Conseil d'Etat, et d'en rendre en partie responsable l'allié du PLR, il se peut que «l'état d'esprit de l'UDC lui soit moins favorable», juge Daniel Brélaz. Dans ce cas l'UDC, pourrait même maintenir un candidat au second tour... Quoi qu'il advienne de ces conjectures, il estime qu'à l'heure actuelle, les chances de succès du ticket rose-vert sont de l'ordre de... 50/50. Tout reste donc à faire de part et d'autre.

(Le Matin)

Créé: 06.06.2019, 09h55

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters